Michael Bond, le père de Paddington, cet ourson friand de marmelade apprécié des enfants depuis une soixantaine d'années, s'est éteint. Il avait 91 ans.

La maison d'édition HarperCollins a indiqué mercredi que monsieur Bond est mort chez lui, en Grande-Bretagne, des suites d'une brève maladie.

Le personnage de Paddington est né en 1958 de l'imagination de Michael Bond, qui a eu l'idée d'un petit ours, arrivé à la station de train Paddington depuis le Pérou et portant chapeau, manteau, bottes et le message suivant : « S'il-vous plaît, prenez soin de cet ours. Merci. »

Adopté par la famille Brown, l'ours gaffeur a fait l'objet d'une vingtaine de livres, d'une série télé ainsi que d'un film. Un second long métrage prendra l'affiche plus tard cette année.

Michael Bond a expliqué par le passé s'être inspiré d'un ourson en peluche qu'il avait acheté pour donner en cadeau à son épouse et l'avoir nommé ainsi en raison de la gare de train qu'il empruntait tous les jours. Une statue de l'ours a même été érigée à cet endroit.

Aujourd'hui, les produits à l'image de l'ours Paddington sont en vente dans les kiosques et boutiques de souvenirs dans toute la Grande-Bretagne.

Appelé en 2008 à commenter l'attrait durable de Paddington auprès des enfants, Michael Bond avait dit : « Les oursons ont quelque chose qui les distinguent des autres jouets. »

« Je crois que les poupées sont toujours à se demander ce qu'elles vont porter, avait-il indiqué à l'Associated Press. Les enfants sentent qu'ils peuvent confier leurs secrets aux oursons et que ces derniers n'en parleront pas. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine