Retour

Demande de recours collectif contre Pokémon Go

Une Albertaine a déposé une demande de recours collectif contre l'entreprise créatrice du jeu Pokémon Go, alléguant que des joueurs ont transformé sa propriété en arène, portant atteinte à sa vie privée.

Dans ce jeu qui mélange la vie réelle et virtuelle, les arènes sont des endroits où les joueurs se réunissent pour des combats virtuels.

Dans sa poursuite contre l'entreprise Niantic Inc., basée en Californie, Barbara-Lyn Schaeffer et son mari disent avoir « été inondés chez eux par les joueurs » depuis la mise en service du jeu, alors que leur maison dans le petit village de Torrington, situé à 117 kilomètres au nord-est de Calgary, est habituellement très tranquille.

« La propriété des plaignants, par exemple, a été envahie par plus de 100 joueurs depuis le 22 juillet 2016 dans ce village habituellement si paisible de moins de 200 résidents », est-il écrit dans la demande déposée à Calgary par le cabinet d'avocats D'Arcy and Deacon LLP.

Le jeu Pokémon Go est une application disponible sur les téléphones iOS et Android qui a connu une popularité fulgurante depuis sa mise en service. Les joueurs naviguent dans un monde mêlant la réalité et le monde virtuel pour attraper des créatures et les entraîner pour combattre dans des arènes.

Le couple demande des dommages et intérêts pour les préjudices subis et veut que leur propriété soit retirée du jeu. La demande de recours collectif doit être entendue et approuvée par un juge avant de pouvoir aller de l'avant.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine