Retour

Denis Shapovalov au royaume de Wayne Gretzky

Denis Shapovalov n'est âgé que de 18 ans. C'est l'âge qu'avait Wayne Gretzky quand les Oilers ont fait leur entrée dans la Ligue nationale de hockey (LNH). En fin de semaine, la sensation de l'heure dans le monde du tennis tentera d'aider le Canada à vaincre l'Inde, au Colisée Northlands d'Edmonton, l'endroit même où la Merveille a connu ses plus belles années.

Un texte de Patrick Henri

Quand Wayne Gretzky a disputé son dernier match dans la LNH, Denis Shapovalov n’était âgé que de 3 jours.

Même s’il ne l’a jamais vu jouer, le tennisman connaît très bien l’histoire du hockeyeur.

Celui qui occupait le 256e échelon mondial avant de battre Juan Martin Del Potro (24e), Rafael Nadal (1er) et Jo-Wilfried Tsonga (18e) dit qu’il a pu sentir la présence de la Merveille, en entrant au Colisée Northlands.

Méconnu du public avant la Coupe Rogers présentée à Montréal au début d’août, Denis Shapovalov est maintenant la tête d’affiche de l’équipe canadienne de tennis pour son duel de Coupe Davis face à l’Inde.

Les Indiens ont faim

Malgré l’absence de son meilleur joueur, Milos Raonic, le Canada est favori pour remporter l’affrontement cette fin de semaine à Edmonton. Le capitaine Martin Laurendeau refuse cependant de prendre les Indiens à la légère.

Parmi les huit joueurs qui prendront part au match entre l’Inde et le Canada, seulement deux se retrouvent parmi les 100 meilleurs au monde en simple. Les deux représentent le Canada.

Denis Shapovalov est le mieux classé au 51e rang. Le vétéran Vasek Pospisil se retrouve quant à lui en 88e position.

Du côté adverse, Ramkumar Ramanathan occupe le 154e rang, 3 positions devant son coéquipier Yuki Bhambri, 157e.

L’enjeu du duel est important : une place parmi le groupe mondial, un honneur qui n’est réservé qu’aux 16 meilleures équipes du monde.

Le Canada est actuellement en 16e position, l’Inde n’est pas loin derrière, au 18e rang.

L’importance du double

Lors des affrontements de la Coupe Davis, un seul match de double est présenté. Selon le capitaine de l’équipe canadienne, l’importance de ce match est souvent négligée.

Martin Laurendeau estime que 8 fois sur 10, l’équipe qui remporte le match en double sort victorieuse du duel de 5 rencontres.

Il faudra attendre jusqu’à jeudi avant de savoir qui seront les joueurs qui prendront part à l’unique match présenté samedi, mais Rohan Bopanna, qui occupe le 19e rang du classement mondial en double, sera assurément du match, tout comme Daniel Nestor, pour qui il s’agira d’un 51e match en Coupe Davis.

Celui qui a célébré son 45e anniversaire au début du mois de septembre se retrouve au 43e rang mondial en double. En janvier, il occupait le 15e rang.

Daniel Nestor était membre de l’équipe canadienne lors de son dernier passage à Edmonton en 1995, pour un match de la Coupe Davis.

Sa fiche est de 32-11 quand il représente le Canada en double, lors du tournoi mondial.

Plus d'articles

Commentaires