Retour

Dentiste radié au Québec, recyclé en podologue douteux à Ottawa

Un dentiste radié à vie au Québec a refait sa vie en Ontario comme podologue. Une de ses patientes, insatisfaite de ses soins, a déterré son passé.

Un texte de François Dallaire de l'émission La facture

Érika Brathwaite garde un mauvais souvenir de son passage dans la clinique Ottawa Foot Practice, propriété de Pierre Dupont. Dès la première rencontre, le podologue lui a recommandé une chirurgie pour régler son problème de pied plat. L'opération consiste à insérer un implant entre deux os du pied.

Cinq semaines après, le podologue a retiré l'implant qui faisait souffrir sa patiente.

Selon le directeur du Département de podiatrie de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Sébastien Hains, mieux vaut pourtant commencer par une intervention moins invasive. Rappelons que Pierre Dupont a étudié la podiatrie à l'UQTR après sa radiation, en 2004, de l'Ordre des dentistes.

« De façon générale, on va arriver à contrôler ce genre de symptômes autrement que par une opération ostéo-articulaire. L'opération, c'est pour les quelques cas qu'on ne réussit pas à traiter de façon conservatrice », précise Sébastien Hains.

Une chirurgie peu fréquente

L'universitaire est d'autant plus surpris que l'insertion d'implant ne fait pas partie de son programme d'enseignement de la podiatrie. Il explique que pour de telles procédures, il faut une formation postdoctorale « sous forme d'une résidence en milieu hospitalier ou l'équivalent en chirurgie ostéo-articulaire [...] d'une à quatre années ».

Non seulement Pierre Dupont n'a pas la formation requise, mais cette intervention n'est pas pratiquée en Ontario par les chirurgiens orthopédistes de cette province.

Steven Papp, président de l'Association des orthopédistes de l'Ontario, n'est même pas sûr que Pierre Dupont ait le droit d'effectuer cette opération.

« Ça me rend en colère. Ce n'est pas juste, c'est vraiment irresponsable de suggérer ça, si [...] même les orthopédistes croient que ça ne fonctionne pas », lance, indignée, Érika Brathwaite.

Qui est Pierre Dupont?

Pierre Dupont est ce dentiste dont la pratique a été qualifiée de dangereuse. Il a été radié à vie en 2005 après avoir plaidé coupable à 33 chefs d'accusation liés à une dizaine de patients. L'une de ses clientes est décédée après avoir fait un arrêt cardio-respiratoire sur sa chaise durant une opération.

Sans avenir en tant que dentiste, Pierre Dupont a réorienté sa carrière, malgré les tentatives visant à l'exclure de la podiatrie, menées d'abord par l'Université du Québec et ensuite par l'Ordre des podiatres du Québec.

« Même s'il était détenteur de son doctorat, on pensait que lui donner un permis, lui permettre d'exercer à titre de podiatre, risquait, pour le public, de présenter les mêmes éléments de dangerosité que dans sa pratique de dentiste », explique Martine Gosselin, directrice générale et secrétaire de l'Ordre des podiatres du Québec.

Mais Pierre Dupont trouve en Ontario un ordre professionnel plus complaisant envers lui. Mais pour l'admettre, l'Ordre des podologues de l'Ontario a enfreint son propre règlement qui exclut « tout candidat qui a été reconnu coupable de mauvaise conduite ou d'incompétence ».

Érika Brathwaite a néanmoins porté plainte à l'Ordre des podologues de l'Ontario le 30 novembre dernier.

Plus d'articles

Commentaires