Environ 800 policiers sont venus de partout au Canada pour rendre un dernier hommage à leur collègue Thierry LeRoux, tué lors d'une intervention à Lac-Simon où il travaillait. La Cathédrale de Chicoutimi est bondée pour la cérémonie présidée par l'abbé Jean Gagné.

Un texte de Chantale Desbiens

Depuis jeudi, la famille reçoit les témoignages de sympathie des collègues de travail, des amis, de policiers et de dignitaires.

Les funérailles officielles ont eu lieu à la Cathédrale de Chicoutimi. La cérémonie a été précédée d'un cortège qui s'est mis en branle à 13 h 30.

Plusieurs dignitaires, dont le premier ministre du Québec Philippe Couillard, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, ainsi que les députés du Parti québécois Alexandre Cloutier et Sylvain Gaudreault étaient sur place. Le gouvernement fédéral était représenté par le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, et le député de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux. Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a également assisté à la cérémonie.

Hommage à un policier dévoué

Pendant une heure, la famille et les amis de Thierry LeRoux se sont succédé pour témoigner leur gratitude et leur amour au policier qui « s'est éloigné de sa conjointe, de sa famille et de ses amis pour aller pratiquer le métier qu'il aimait », a rappelé Simon Villeneuve.

Le directeur du service de police de Lac-Simon, Martin Thibeault, n'a pas pu retenir ses sanglots en parlant du jeune policier qu'il avait embauché. « Garde un œil sur nous », a-t-il demandé, avant de lire une lettre écrite par l'agent Rudy Sigouin, qui était avec Thierry LeRoux le 13 février. Il dit qu'il pense constamment à lui et qu'il a l'impression de vivre un cauchemar depuis l'intervention pendant laquelle son collègue a été tué.

Son frère, Stéphane LeRoux, a relaté ses souvenirs avec son frère Thierry. « Je ne pourrai plus jamais te protéger tel que promis parce que tu es parti trop tôt. Je t'aime mon frère, j'ai toujours été fier de toi », a-t-il conclu avant de laisser la place à sa conjointe, Joanie Vaillancourt, qui a évoqué tout ce que l'avenir leur réservait.

Le père de Thierry LeRoux, Michel, a d'abord remercié l'équipe du poste de police de Lac-Simon et tous les policiers qui sont venus rendre hommage à son fils.

« Thierry, il n'y a pas de plus grand sacrifice que de donner sa vie pour protéger celle de son prochain. C'est avec abdication de soi, dévouement et courage que tu as donné la tienne. Repose en paix, mon grand, avec le sentiment du devoir accompli », a terminé Michel LeRoux.

Pour consulter notre couverture en direct sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a aussi rendu hommage à Thierry LeRoux et offert sa sympathie à ses proches au nom du gouvernement du Québec. Il a souligné que le policier était apprécié de tous ceux qui le connaissaient et rappelé qu'il avait fait le choix de pratiquer un métier très important, un métier admirable, mais aussi un métier périlleux.

Le ministre Coiteux a remis le képi du jeune policier à ses parents à la fin de la cérémonie. Les policiers de Lac-Simon, assis dans le choeur de l'église, ont été applaudis par l'assistance à leur sortie de la cathédrale.

Plus d'articles