Retour

Des acquisitions québécoises de 30 milliards en 2014?

En réaction à l'annonce de l'achat de Rona par l'américaine Lowe's, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a déclaré que les entreprises québécoises ont acquis pour 30 milliards de dollars d'intérêts étrangers en 2014. Est-ce exact?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : non.

D'abord, le bureau du premier ministre confirme que cette information provient d'un article du Financial Post de juin dernier. Le texte cite des données compilées par la Banque d'investissements Crosbie.

Les Québécois ont en effet acquis pour plus de 30 milliards de dollars d'intérêts à l'étranger, mais attention, ce chiffre ne représente pas que des fusions et des acquisitions de compagnies étrangères. Il y a bien eu des acquisitions, comme l'achat de 1500 dépanneurs The Pantry aux États-Unis par Couche-Tard, ou celles de CGI et de Saputo.

Par contre, les experts de Crosbie disent que les 30 milliards comprennent aussi des transactions immobilières et financières. Il a été impossible d'obtenir des données plus précises pour le moment.

Taux de change et transactions

Avec la hausse du dollar canadien par rapport à la devise américaine à partir de 2008, plus d'entreprises québécoises et canadiennes ont effectué des acquisitions à l'étranger que l'inverse. Mais tout cela pourrait changer avec la dégringolade du dollar canadien, selon plusieurs experts.

Des entreprises comme Rona deviennent des cibles plus accessibles pour des intérêts américains. Mais il est encore trop tôt, selon les firmes comme la banque Crosbie, pour observer une tendance.

Plus d'articles