Retour

Des anciens combattants américains en mission à Standing Rock

L'ancien combattant des forces armées américaines Matthew Crane a servi en Irak et au Koweït, en plus de diriger des missions de secours auprès de sinistrés en sol américain. Il dit maintenant avoir trouvé une nouvelle mission au camp d'Oceti Sakowin dans le Dakota du Nord, celle d'aider les opposants au pipeline Dakota Access.

Tout comme l’ancien membre de la marine maintenant âgé de 32 ans, un nombre croissant d’ex-militaires prennent le chemin de Standing Rock. Ils font partie d’un groupe qui se nomme Veterans Stand for Standing Rock.

La semaine dernière, l’armée américaine, qui est en charge du territoire sur lequel est érigé le camp Oceti Sakowin, a ordonné aux manifestants de plier bagage avant le 5 décembre.

Les autorités gouvernementales ont cependant dit qu’ils ne feront pas appliquer l’ordre et de plus en plus de personnes commencent à arriver malgré le temps glacial, la neige et les incertitudes entourant l’avenir du camp.

Pour sa part, Matthew Crane dit qu’il est prêt à être un bouclier humain entre les forces policières, qu’il décrit comme « des ennemies intérieures », et les gens qui s’amassent sur le site pour s’opposer à la construction du pipeline.

Ils ne protestent pas. Nous allons servir de barrière.

Matthew Crane, ancien combattant de l'armée américaine

La construction du projet de pipeline de 1885 kilomètres est pratiquement terminée à l’exception d’un segment qui passe sous le lac Oahe, un réservoir d’eau sur la rivière Missouri.

« C’est ce que je dois faire »

Les anciens combattants ont différentes raisons pour être sur le site, dont soutenir la cause des Autochtones ou des environnementalistes. Quelques-uns y voient même l’occasion de mettre en pratique des techniques de survie.

Brandee Paisano a de la difficulté à retenir ses émotions lorsqu’elle explique pourquoi elle est là. L'ancienne combattante de la marine américaine est une Autochtone originaire de Laguna Pueblo au Nouveau-Mexique.

« Je me suis enrôlée pour servir mon pays et mon peuple et je l’ai fait outre-mer, affirme-t-elle. Je ne pensais pas qu’un jour j’aurais à le faire dans mon pays, donc me voici. C’est ce que je dois faire. »

Ceux qui s’opposent au pipeline disent qu’il menace l’eau potable et des sites sacrés. D’autres personnes affirment qu’il s’agit du moyen le plus sécuritaire d’acheminer le pétrole du Dakota du Nord vers l’Illinois.

Mark Sanderson, un Texan et ancien membre des forces spéciales, voit les tâches au camp d’Oceti Sakowin comme étant similaires à celles accomplies lors de missions de maintien de la paix, sauf dans son pays.

Il espère faire réfléchir les autorités sur les techniques utilisées pour gérer les manifestants.

J’ai saigné en Irak et ils vont me menacer de me tirer dessus sur un pont du Dakota du Nord ?

Mark Sanderson, ancien membre des forces spéciales

Un appui controversé

Ce genre d'appui ne fait pas l’unanimité parmi les anciens membres des Forces armées.

Le conseil de coordination des vétérans du Dakota du Nord, qui unit plusieurs organisations de vétérans dans l’État, a dit jeudi que les anciens combattants devraient rester à la maison.

« Ils devront être respectueux s’ils viennent ici », affirme Russ Stabler. « Nous voulons que les gens sachent que ces gens ne sont pas des anciens combattants du Dakota du Nord et qu'ils ne représentent pas les anciens combattants du Dakota du Nord. Nous encourageons tous nos membres à ne pas y aller. »

Mercredi, le shérif du comté de Morton, Kyle Kirchmeier, affirmait que le mouvement des anciens combattants était insensé. Il craint aussi qu’ils amènent avec eu un élément de violence.

Mark Sanderson affirme que si les anciens combattants commencent à faire voler des roches, des bouteilles ou quoi que ce soit, c'est qu'ils auront perdu le sens de leur mission.

Brandee Paisano croit quant à elle que les anciens combattants pourraient aider à effectuer une réconciliation entre les manifestants du camp et les autorités.

Selon un texte d'Angela Johnston

Plus d'articles

Commentaires