Un implant qui permet de reconstituer complètement une articulation abîmée a été créé par des chercheurs français de l'Université de Strasbourg.

La chercheuse Nadia Benkirane-Jessel et son équipe affirment que leur implant ostéo-articulaire vivant et en 3D peut réparer le cartilage d'une articulation.

Composé de différentes couches, l'implant comprend des facteurs de croissance de l'os ainsi que des cellules souches.

À l'heure actuelle, outre la pose d'une prothèse, la stratégie de reconstruction du cartilage consiste à injecter dans l'articulation d'une personne un échantillon de ses propres cellules de cartilage.

Toutefois, le résultat est souvent décevant, car la régénération a alors lieu sur un os lésé.

C'est pour cette raison que les chercheurs ont créé un implant composé de deux compartiments :

  • Une membrane nanofibreuse, à base de collagène ou de polymères, dotée de nanoréservoirs de facteurs de croissance osseux, pour favoriser la réparation de l'os.
  • Une couche d'hydrogel qui renferme de l'acide hyaluronique et des cellules souches dérivées de la moelle osseuse du patient, favorisant la régénération du cartilage.

En outre, l'organisation en trois dimensions du dispositif favorise la croissance et la différenciation des cellules souches en cellules du cartilage.

Un essai clinique pourrait commencer en 2016 pour tester cette création chez des personnes qui présentent des lésions au genou.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Nano Medecine.

Plus d'articles

Commentaires