Retour

Des avortements bientôt offerts à l'Î.-P.-É.

Un centre de la santé reproductive des femmes sera construit à Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard. Il offrira notamment des avortements dans une province qui en est privée depuis près de 35 ans.

Ce centre a été annoncé dans le contexte de l'expansion de l'Hôpital du comté de Prince, un projet de 5,35 millions de dollars.

Le nouveau pavillon offrira toute une gamme de services spécialisés en reproduction ou en santé sexuelle aux femmes de l'Île, y compris les interruptions de grossesse.

« Je crois que ça va être en avant de bien d'autres contextes au Canada. L'expertise était là finalement. Ce n'est pas si compliqué du point de vue médical, mais ce service sera disponible pour la première fois dans le contexte d'un centre pour tout ce qui est du bien-être des femmes », a déclaré le premier ministre Wade MacLauchlan.

En mars dernier, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard avait annoncé que les femmes auraient finalement accès à des services d'avortement dans leur province.

Lors de l'annonce, le premier ministre Wade MacLauchlan avait également promis la construction d'un centre spécialisé pour les femmes.

Des médecins, des gynécologues, des infirmières et des travailleurs sociaux travailleront au nouveau centre.

La directrice générale du Conseil consultatif sur la situation de la femme de l'Île-du-Prince-Édouard, Jane Ledwell, a déclaré qu'il s'agissait d'un grand jour pour les femmes de l'île.

« Tout ce que j'ai entendu aujourd'hui m'indique que le gouvernement et le ministère de la Santé de l'Île-du-Prince-Édouard ont entendu les voix des femmes et l'importance des services de qualité. C'est un service de santé qui est aussi un droit fondamental des femmes d'accéder à des services de santé qui sont disponibles partout au Canada et qui sont légaux », a-t-elle dit.

Les services seront offerts aux résidents de l'Île-du-Prince-Édouard à partir du mois de janvier. En attendant la construction du centre de santé reproductive, les nouveaux services seront logés temporairement dans les locaux existants de l'Hôpital du comté de Prince. Les travaux devraient durer 18 mois.

Des fonds du gouvernement provincial seront également investis dans un centre de soins ambulatoires. Le nombre de patients qui se rendent à l'hôpital du comté de Prince pour des soins ambulatoires a augmenté de 42 % depuis 2011, selon les données de la province.

Plus d'articles

Commentaires