Retour

Des chambres de commerce nord-américaines se mobilisent pour l’ALENA

Vingt-sept chambres de commerce métropolitaines nord-américaines se mobilisent dans le cadre de la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Elles demandent aux trois États membres de renforcer l'entente, de la moderniser et de maintenir le libre accès au marché américain.

Les 8 plus grandes chambres de commerce canadiennes, 11 chambres de commerce américaines et 8 autres chambres mexicaines se réuniront lundi à Montréal pour en faire la demande formelle à leurs gouvernements respectifs.

« Des millions d'emplois de qualité dépendent de la fluidité des chaînes d'approvisionnement et de l'accès aux quelque 500 millions de consommateurs nord-américains », ajoute M. Leblanc.

« Le processus de renégociation représente l'occasion de moderniser et d'adapter l'accord à la nouvelle ère numérique; l'ALENA est à l'origine d'une des plus fortes relations économiques au monde et il doit être renforcé », insiste Jan De Silva, présidente et chef de la direction de la Chambre de commerce de la région de Toronto.

Morneau ne dit rien sur le plan B

Alors qu’il rencontrait son homologue mexicain José Antonio Gonzalez Anaya, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, n’a pas voulu dire ce qu’il comptait faire si l’ALENA venait à prendre fin.

« Nous sommes très concentrés sur notre plan A. Nous maintenons une approche constructive à la table pour en arriver à une meilleure entente qui sera bénéfique pour les Canadiens, les Américains et les Mexicains », a déclaré M. Morneau.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Le plus beau cadeau qu'elle pouvait recevoir





Rabais de la semaine