Pour lutter contre le tabagisme, le maire de New York veut augmenter le prix d'un paquet de cigarettes de 10,50 $ US à 13 $ US, ce qui serait selon lui le prix le plus élevé aux États-Unis. Il veut ainsi diminuer de 160 000 le nombre de fumeurs dans sa ville qui en compte près d'un million. Cette volonté d'augmenter le prix du tabac relance tout le débat sur les manières de s'y prendre pour abaisser le taux de tabagisme.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Le gouvernement du Canada a annoncé son intention de faire passer le taux de tabagisme au pays à 5 % d'ici 2035. Un important chantier puisque, selon Statistique Canada, en 2014, au Québec, on comptait 21 % de fumeurs chez les 15 ans et plus : « Le constat qu'on fait c'est que le tabagisme diminue tranquillement, mais pas de la même façon dans tous les groupes. Il y a encore certains groupes qui ont été moins rejoints par les mesures de lutte au tabagisme populationnel qui ont été mises en place », dit Annie Montreuil, de l'Institut national de santé public du Québec.

S'attaquer au prix?

Au Québec, comme partout au Canada, le prix d'un paquet de cigarettes n'a cessé d'augmenter au cours des 10 dernières années. Alors que les taxes (provinciales et fédérales) occupent une bonne partie du montant demandé par cartouche, des voix demandent que le prix augmente encore pour lutter contre le tabagisme.

Selon Mme Montreuil, toute augmentation du prix de la cigarette incite des gens à arrêter de fumer.

Mais l'industrie cigarettière ne l'entend pas ainsi. Pour Éric Gagnon, directeur des affaires corporatives chez Imperial Tobacco Canada, il ne faut pas augmenter le prix du tabac pour contrer le tabagisme : « Quand on augmente les taxes de manière excessive, ce qui arrive c'est que les gens n’arrêtent pas de fumer, ils commencent à se procurer leurs produits de façon illégale. »

Un emballage neutre?

Le projet de loi S-5 du gouvernement fédéral souhaite, entre autres, que les paquets de cigarettes aient un emballage neutre. Encore là, on ne s'entend pas sur cette façon de lutter contre le tabagisme.

« On a des données qui montrent qu'un emballage neutre ça diminue l'attrait des produits du tabac, ça donne l'impression que c'est de moins bonne qualité. Et ça rappelle aux fumeurs qu'ils consomment un produit nocif », assure Mme Montreuil.

Mais le porte-parole d'Imperial Tobacco Canada ne l'entend pas ainsi.

La marijuana, un obstacle à la lutte au tabagisme?

La Société canadienne du cancer propose d'augmenter à 21 ans l'âge légal pour fumer. Mais une question demeure : est-ce que la légalisation de la marijuana nuira à la lutte au tabagisme ?

« La marijuana introduit une nouvelle complexité dans la lutte antitabac. Est-ce que les adolescents qui vont commencer à fumer la marijuana vont par la suite fumer? Est-ce qu'ils vont mélanger le tabac et la marijuana? Ce sont des questions sans réponse », dit Robert Cunningham, analyste à la Société canadienne du cancer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine