Retour

Des communautés inondées attendent avec impatience l’armée

Plus de 300 membres des Forces armées canadiennes sont en route pour prêter main-forte aux communautés touchées par les inondations en Colombie-Britannique et qui se préparent à une nouvelle crue des eaux dans les prochains jours.

Du personnel de la Force opérationnelle interarmées du Pacifique et de la 3e Division du Canada basé à Edmonton se sont installés à Vernon jeudi avant d’être déployés dans les zones sinistrées, dont Grand Forks.

Dans toute la province, environ 4500 personnes ont été évacuées de leurs maisons tandis que 7000 sont touchées par une alerte d’évacuation en raison de la menace.

« Il y a une très longue liste de choses que nous pouvons leur demander de faire, comme ramener les gens chez eux. Nous devons savoir si la menace n’est pas passée et si les maisons sont sécuritaires », ajoute de son côté le directeur du District régional, Roly Russell.

Un faux sentiment de sécurité

Frances Maika, agente d’information pour le District Kootenay-Boundary pense que certaines personnes dans la région de Grand Forks ont un faux sentiment de sécurité parce que le niveau des eaux a connu une accalmie « Quand on reçoit un ordre d'évacuation, il faut vraiment respecter cet ordre », insiste-t-elle toutefois.

Des écoles et des routes fermées

Le District scolaire de Kootenay Lake a décidé de fermer ses écoles vendredi dans la région de Salmo à la suite des alertes d’évacuation publiées la veille.

Un glissement de terrain a aussi forcé la fermeture de la route 3 à la hauteur du passage Kootenay, à environ 30 kilomètres de Creston. Un détour est en place, mais nécessite de prendre le traversier du lac Kootenay et allonge la route de deux heures et demie.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine