Retour

Des délais à prévoir dans les aéroports après des mutations de douaniers au Québec

Des agents des douanes de plusieurs points d'entrée au pays pourraient être mutés pendant l'été pour faire face à un afflux « important » de demandeurs d'asile qui traversent la frontière américaine pour se rendre au Québec.

Un texte de Philippe de Montigny

Dans une note interne obtenue par Radio-Canada, l’Agence des services frontaliers du Canada a lancé un appel d’offres pour recruter des renforts qui aideraient à Montréal et à Saint-Bernard-de-Lacolle, du 28 mai au 16 septembre.

L’Agence explique dans sa note qu’il s'agit d’accroître « temporairement » sa capacité afin de répondre aux pressions exercées par les demandeurs d’asile pendant la saison estivale.

L’affectation des agents douaniers serait de quatre semaines à la fois, selon la note.

Le président du Syndicat des douanes et de l’immigration, Jean-Pierre Fortin, croit que les temps d'attente vont augmenter « considérablement » dans les aéroports de Toronto, Montréal et Vancouver et aux ports d’entrée de Niagara Falls et Windsor notamment.

Il se dit aussi préoccupé pour la sécurité et la qualité des services offerts aux centres qui perdront leurs agents.

M. Fortin prône le recrutement et l’embauche de nouveaux agents, une solution que le syndicat dit réclamer au gouvernement fédéral depuis l’été dernier. Il souligne que de former un nouvel agent prend normalement de 18 à 20 semaines.

La GRC a intercepté 7612 demandeurs d’asile entre janvier et avril cette année. Les autorités se préparent à une forte hausse pendant les mois d’été.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Ralph Goodale se veut quant à lui rassurant. Il dit que l'Agence ne laissera aucun point de service au dépourvu.

Il souligne d'ailleurs que l'aéroport Pearson aura plus d'agents de douane pendant la saison estivale et que le processus d'embauche est en cours.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine