Retour

Des demandeurs d'asile aux nouveaux locaux de PRAIDA sur Saint-Denis

Des dizaines de demandeurs d'asile ont convergé lundi vers les nouveaux bureaux du Programme régional d'accueil et d'intégration des demandeurs d'asile (PRAIDA), rue Saint-Denis.

Ce nouvel espace doit permettre aux intervenants de gérer un afflux toujours croissant de demandeurs d'asile à Montréal.

C'est un spectacle auquel ne sont pas habitués les passants sur la rue Saint-Denis. Devant l'ancienne Institution des sourdes-muettes de Montréal, près d'une centaine de demandeurs d'asile, comme Otniel Saint-Juste, sont venus chercher de l'aide.

« Il y a des personnes qui viennent ici pour différentes choses. Moi, je viens ici seulement pour signer des papiers et aller à l'aide sociale », dit-il.

Les locaux de l'organisme, situés jusqu'ici dans l'arrondissement Côte-des-Neiges, étaient congestionnés. Avec ce changement, le PRAIDA pourra réunir près de 45 professionnels au même endroit.

« Ils viennent ici chercher tout leur suivi psychologique. La démarche leur est expliquée. Ils sont vus aussi par des infirmières, si besoin est. On va avoir une clinique toute la journée pour eux. Et on les dirige exactement, parce qu'ils ne sont pas tous rendus au même moment dans leur processus. C'est un peu comme si on leur tenait la main », explique la porte-parole, Francine Dupuis.

Le nombre de demandeurs d'asile hébergés frôle maintenant les 3000 à Montréal. La porte-parole de la PRAIDA avoue que son équipe est à la limite de ses capacités.

« C'est sûr que ça va prendre éventuellement d'autres sites. Je n’ai malheureusement pas de boule de cristal, je ne sais pas quand ça va se stabiliser, mais ça ne semble pas diminuer en ce moment. », dit-elle.

Avec les informations de Sébastien Desrosiers

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine