Retour

Des échanges de courriels accablent Patrick Hickey

La police brésilienne détient des preuves contre Patrick Hickey, cet ancien membre du Comité international olympique (CIO) arrêté et écroué préventivement à Rio pour revente illégale de billets pour les Jeux olympiques.

« L'analyse des courriels confirme que le président du Comité olympique irlandais (OCI), Patrick Hickey, était en contact direct avec Marcus Evans, le directeur de THG [une entreprise criminelle] pour la vente de billets à des prix très supérieurs au prix officiel », a déclaré l'inspecteur Ricardo Barbosa de Souza mardi.

Le 15 août, date de l'arrestation de Hickey, la police a lancé quatre mandats d'arrêt, dont un contre Evans, qui est également le président du club de soccer d'Ipswich.

« L'OCI recommandait THG pour la vente de billets au public irlandais, sauf que THG n'a pas été homologué par le comité organisateur. Donc, une autre entreprise a été créée, la Pro 10 », a expliqué M. Barbosa.

« Patrick Hickey et Kevin James Mallon sont à la prison de Bangu 10, en détention préventive. Nous avons sept fugitifs, dont Marcus Evans, le grand mentor du système, qui contrôle THG. Et nous avons confisqué les passeports de trois personnes », a indiqué Aloysio Falcao, commissaire de la police civile de Rio.

La police a perquisitionné les locaux du Comité olympique irlandais dimanche. Les passeports de Kevin Kilty, chef de mission de la délégation irlandaise, de Dermot Henihan et de Stephen Martin ont été confisqués et ils ne peuvent plus quitter le pays.

Henihan a été interrogé mardi à la Cité de la police. Kitly et Martin auront à répondre aux questions de la police brésilienne jeudi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine