Retour

Des employés municipaux manifestent contre le pacte fiscal à Québec

Quelques milliers d'employés municipaux ont manifesté bruyamment, jeudi matin, devant le Centre des congrès de Québec afin de dénoncer le pacte fiscal que le gouvernement a conclu avec les municipalités en septembre dernier.

Les employés municipaux redoutent que les villes puissent leur imposer des conditions de travail. Selon eux, négocier est un droit fondamental.

La tension a grimpé d'un cran vers 8 h 20 lorsque les manifestants ont franchi le périmètre de sécurité au moment où le premier ministre Couillard prononçait un discours à l'intérieur du Centre des congrès de Québec. Une trentaine d'agents de l'escouade antiémeute ont été déployés. 

Le directeur du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Marc Ranger, a vivement dénoncé la gestion des contrats des municipalités. « Ce qui a fait exploser les coûts dans nos municipalités, c'est la gestion des contrats et non pas dans les services aux citoyens », déclare-t-il. 

Une opération ratée, selon le maire Labeaume

En ouverture des assises de l'Union des municipalités du Québec, le maire Labeaume a minimisé l'ampleur de la manifestation. Il a avancé que seuls 3000 à 4000 syndiqués sont venus manifester, plutôt que les 10 000 à 15 000 annoncés. « C'est raté », a-t-il déclaré aux autres maires.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine