Retour

Des étudiants réclament des stages rémunérés pour tous

Des étudiants en grève de partout au Québec ont profité de la tenue du Rendez-vous national de la main-d'œuvre, dans la capitale, pour réclamer des stages pratiques rémunérés pour tous.

La plupart de ces stages ne sont pas rémunérés, à l’heure actuelle.

Des piquets de grève ont été tenus jeudi matin, notamment à Montréal et à Sherbrooke. Les étudiants se rendaient ensuite en autobus à Québec.

À Montréal, environ 300 étudiants, issus principalement des facultés d’enseignement, partiront de l’UQAM pour se rendre dans la capitale.

Ils réclament en quelque sorte l’équité salariale pour les stages menant à des emplois traditionnellement occupés par des femmes, comme l’enseignement, les soins infirmiers, les préposés aux bénéficiaires, les travailleuses sociales, les éducatrices spécialisées et les éducatrices à l’enfance.

« On considère que c’est une injustice. Déjà, au niveau technique, [pour] les techniques en génie, le salaire commence à 15 $ l’heure dès le premier stage », affirme Valérie Simard, du Comité unitaire sur le travail étudiant.

Un dossier à étoffer

Les stagiaires représentent une main-d’œuvre importante, dont il faudra évaluer l’importance. Il faut aussi déterminer qui, des milieux de stage, du gouvernement ou des commissions scolaires doit rémunérer les étudiants.

Les associations veulent également replacer leurs revendications dans le contexte général de l’endettement étudiant.

« On est en démarche avec différents organismes pour faire des recherches, pour avoir exactement les chiffres et des arguments clairs sur la situation financière des étudiants et des étudiantes en stage, pour pouvoir éventuellement négocier avec le gouvernement. Parce que c’est sûr que tout le monde va se relancer la balle », explique Félix Germain, responsable de la coordination à l'Association des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation de l’UQAM.

Une fois à Québec, les étudiants ont marché du parc de la Francophonie, près du parlement, au Centre des congrès, où se tient le Rendez-vous de la main-d’œuvre.

D’autres journées de grève pourraient avoir lieu plus tard.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards