Retour

Des habitants de Fort McMurray au secours des évacués de la Colombie-Britannique

Trousses de premiers secours, eau, nourriture, essence... De nombreux Albertains se mobilisent sur les réseaux sociaux pour apporter de l'aide et du réconfort à leurs voisins britanno-colombiens. Plus de 7000 évacués ont fui quelque 180 feux de forêt qui font rage dans la province de l'Ouest.

Les images et les témoignages qui affluent depuis plusieurs jours en provenance de la Colombie-Britannique ont éveillé de mauvais souvenirs pas si lointains pour Martin Frost. Ce pompier albertain a farouchement combattu le feu de forêt de Fort McMurray en mai 2016 durant lequel près de 80 000 personnes avaient été évacuées.

« C’était impitoyable et incessant. J’ai de l’expérience dans les feux de forêt et celui-là n’obéissait à aucune règle, il ne dormait pas la nuit et ne se calmait pas », raconte-t-il.

60 pompiers albertains en renfort

À l'époque, c’est l’aide spontanée des étrangers qui a permis à Martin Frost, ainsi qu’à son équipe, de maintenir la tête hors de l’eau pendant que « la Bête » sévissait. Surtout lors des premiers jours, lorsque les renforts s’organisaient encore.

Martin Frost et de nombreux Albertains ont donc décidé de s’organiser pour aller apporter de l’aide matérielle dans les centres d’accueil des réfugiés à Kamloops. Ils ont commencé à rassembler toutes sortes de dons qu’ils stockent dans leurs camions et qu’ils apporteront en Colombie-Britannique au cours de la fin de semaine.

Le service des incendies de l’Alberta indique, de son côté, que la province va envoyer des ressources pour combattre les brasiers. Une centaine de personnes, dont 60 pompiers, doivent se rendre sur place d’ici lundi.

Le retour des « Postmen » de Fort McMurray

Par ailleurs, The Postmen reprennent du service. Ce groupe de 15 bons samaritains qui s’étaient mobilisés durant le feu de Fort McMurray pour apporter carburant et nourritures aux sinistrés s’apprête à se rendre à Kamloops.

« C’est la seconde fois que l’on fait ça alors on sait comment s’y prendre maintenant », explique Kristopher Mercer, un natif de Fort McMurray. Il explique que son groupe vient apporter une première aide en attendant que les grands organismes humanitaires s’organisent et arrivent sur place.

Produits hygiéniques, collations et boissons sont les plus recherchés, ajoute l’Albertain qui prendra la route dès que son camion sera plein.

The Postmen offrent aussi un logement aux évacués et même un hébergement pour les animaux des sinistrés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine