VIDÉO - Radio-Canada a obtenu des images exclusives prises sous le pont Nipigon, dans le nord de l'Ontario. À la suite d'un événement médiatique, mercredi, la journaliste Martine Laberge a obtenu accès au site et a pu filmer l'endroit précis où des boulons ont cédé dimanche. C'est ce bris qui a fait en sorte que le pont s'est soulevé d'une soixantaine de centimètres, entraînant l'interruption du trafic est-ouest sur la Transcanadienne.

Les boulons, qui devaient tenir en place le tablier, seront envoyés en laboratoire pour analyse. D'ici jeudi après-midi, les autorités devraient savoir quel laboratoire recevra les pièces. Une fois analysés, ces boulons fourniront les premières explications de ce qui a pu se passer.  

Il est trop tôt également pour savoir s'il s'agit d'un problème de conception ou de construction et, par conséquent, qui payera la facture des réparations. 

Le ministre des Transports de l'Ontario, Steven Del Duca, et le ministre du Développement du Nord et des Mines, Michael Gravelle, étaient sur place mercredi après-midi. Ils ont fait une tournée des lieux. 

Circulation 

Les autorités espèrent aussi rouvrir deux voies à la circulation au cours des prochains jours. Ce bris mécanique a forcé la fermeture dimanche du pont pendant 16 h.

Une voie a été rouverte à la circulation lundi matin.

Il s'agit d'un pont particulièrement important dans le réseau de transport du pays, puisque c'est le seul passage routier entre l'est et l'ouest du Canada. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine