Retour

Des militants conservateurs s'en prennent à Harper et aux journalistes

Des militants conservateurs en avaient long à dire après le point de presse de Stephen Harper à Mississauga mardi.

Certains ont invectivé les journalistes qui posaient des questions sur l'affaire Duffy-Wright pendant le point de presse. Mais dans les couloirs, après l'événement, un militant de longue date s'est dit déçu de l'absence de réponse de M. Harper sur le rôle de son bureau dans cette affaire. Il a affirmé qu'il ne voterait pas pour les conservateurs tant qu'il ne saurait pas la vérité.

Un autre l'a interpellé, avant de critiquer agressivement les journalistes, estimant que les médias devraient s'intéresser à autre chose, comme on peut le voir dans l'extrait suivant (en anglais).

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Un autre militant, plus posé, a accusé les journalistes de ne porter attention qu'au cas du sénateur, tout en occultant la « grande corruption » des libéraux provinciaux de Kathleen Wynne, en Ontario (extrait en anglais).

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Le porte-parole conservateur, Kory Teneycke, s'est excusé auprès des journalistes qui ont été invectivés par des militants. Il a qualifié ce comportement d'inacceptable, ajoutant que cela ne représentait pas le Parti conservateur.

En point de presse à Sault-Sainte-Marie, le chef du Parti libéral a rappelé le « rôle essentiel » des journalistes en période électorale. « Cet incident était un manque de respect non seulement pour les médias, mais pour les journalistes qui faisaient leur travail au service des Canadiens. C'est tout simplement inacceptable », a déclaré Justin Trudeau.

Pour sa part, le chef du Nouveau Parti démocratique a de nouveau dénoncé le mutisme de son adversaire conservateur sur l'affaire Duffy-Wright, rappelant des propos tenus par Stephen Harper, lorsqu'il était chef de l'opposition. « Il disait que ça crée une présomption quand quelqu'un ne répond pas à des questions claires. Je crois que cette même présomption s'applique maintenant à Stephen Harper », a lancé le chef du NPD, de passage en Colombie-Britannique.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires