Retour

Des milliers de fonctionnaires en chômage forcé aux États-Unis

Alors que la paralysie partielle du gouvernement des États-Unis entre dans sa troisième journée, les yeux du public se tourneront vers le Sénat, qui doit tenir un vote lundi midi afin de rouvrir le gouvernement et le financer pour trois semaines.

Ce projet de loi doit obtenir l’appui de 60 sénateurs en raison d’une procédure d’obstruction parlementaire, dite de filibuster, de la part des démocrates.

Cette situation oblige la mince majorité républicaine (51 sièges sur 100) à obtenir l’assentiment de certains de leurs opposants.

Au cours du week-end, Donald Trump a proposé de changer les règles du jeu au Sénat afin de dénouer l’impasse. Mais sa proposition a été rapidement rejetée par le chef de file des républicains, Mitch McConnell.

Selon CNN, une source démocrate soutient qu’à moins d’un changement à la proposition républicaine, les sénateurs démocrates rejetteront le projet de loi.

Au cours des derniers jours, les deux partis politiques se sont blâmés mutuellement pour cette crise tout en continuant de négocier une solution.

« Les démocrates sont beaucoup plus concernés par les immigrants illégaux qu’ils ne le sont par nos valeureux militaires ou par la sécurité à notre dangereuse frontière sud. Ils auraient pu facilement conclure une entente, mais ont décidé de jouer une politique de fermeture à la place », a tweeté le président Donald Trump samedi matin.

« Ce sera appelé le Trumpshutdown, car personne, personne ne mérite autant que le président Trump d'être jugé responsable de la situation dans laquelle nous nous trouvons », a répliqué le chef des sénateurs démocrates, Chuck Schumer.

Le vote surviendra quelques heures après le début « normal » de la semaine de travail des fonctionnaires fédéraux des États-Unis. Plusieurs des effets de cette paralysie partielle étaient moins visibles ce week-end parce qu’une bonne partie du personnel était en congé.

Un désaccord sur l’enjeu des Dreamers est au cœur du bras de fer entre les républicains et les démocrates. Ces derniers souhaitent qu’une entente sur le budget comprenne les enjeux de l’immigration et des Dreamers, ce que refusent les républicains.

Le programme DACA (Deferred Action for Childhood Arrivals) permet aux jeunes qui sont arrivés illégalement aux États-Unis avant d’avoir 16 ans d’obtenir un permis de travail temporaire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »