Retour

Des milliers de locataires déménagent en ce 1er juillet au Québec

Entre 200 000 et 250 000 Québécois changeront d'adresse dimanche lors du fameux jour du déménagement, qui sera accompagné cette année d'une chaleur intense, particulièrement dans le sud du Québec.

Pour certains membres de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, il s'agit d'une journée difficile, puisqu'ils devront constater le mauvais état du logement quitté par l'ancien locataire.

Un sondage de la CORPIQ révèle que 56 % des propriétaires ont été victimes, à un moment au cours des deux dernières années, d'au moins un locataire ayant déménagé en laissant son logement dans un état inacceptable.

Parmi les autres problèmes ayant affecté le plus de propriétaires en période de déménagement suivent les loyers impayés, à 44 %, les dommages matériels lors du déménagement, 36 %, et les clés qui n'ont pas été redonnées, 30 %.

C'est pourquoi, à l'instar de l'Association des propriétaires du Québec, la CORPIQ estime qu'il est impératif que les propriétaires puissent avoir un dépôt de garantie dont la remise serait conditionnelle au bon état des lieux. « C'est le seul moyen d'éviter des surprises déplorables et coûteuses en période de déménagement », soutient le directeur des affaires publiques de la CORPIQ, Hans Brouillette.

Selon la Corporation, 15 % des logements sont laissés avec 700 $ ou plus de dommages et 25 % avec des dommages de moins de 700 $. Au total, le coût des dommages s'élèverait à 153 millions par année.

Par ailleurs, en ce 1er juillet, autant pour les propriétaires que les locataires, la Régie du logement répondra aux demandes d'information.

Pendant cette journée mouvementée, des préposés du service de renseignements téléphonique pourront être joints de 8 h 30 à midi et de 13 h à 16 h 30. Le personnel en poste sera toutefois réduit, et il n'y aura pas de service dispensé aux comptoirs des différents bureaux de la Régie qui rouvriront mardi aux heures habituelles.

La Régie du logement rappelle que le droit d'un nouveau locataire d'occuper les lieux commence le premier jour du bail. L'ancien locataire ne dispose d'aucun « jour de grâce » pour libérer les lieux et retirer ses effets du logement. Il a l'obligation de remettre le logement dans l'état où il l'a reçu.

Il se peut que les circonstances fassent en sorte que le déménagement du locataire sortant ne soit pas complété avant l'arrivée du nouvel occupant. En ce cas, le locataire sortant doit donner accès au logement au nouveau locataire. Il est suggéré de libérer une, ou si possible plusieurs pièces, afin de permettre au nouveau locataire de déposer ses effets.

Plus d'articles