Retour

Des opposants à Kinder Morgan tentent d'obtenir des documents incriminant les libéraux

Les groupes citoyens Démocratie en surveillance et Pipe Up sont en Cour suprême de la Colombie-Britannique pour tenter de mettre la main sur des documents du gouvernement de la province et du Parti libéral de la Colombie-Britannique qui prouvent le conflit d'intérêts en toile de fond de l'approbation de la construction du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan par la première ministre Christy Clark.

La visite à la Cour lundi est une étape procédurale pour forcer le Parti libéral et le gouvernement provincial à produire des documents relatifs aux contributions politiques de Kinder Morgan et le rapport pouvant exister entre ces contributions et une allocation de 50 000 $ versée par le Parti libéral à Christy Clark.

« On veut savoir comment et à quel moment les libéraux ont obtenu les dons de Kinder Morgan et des compagnies pétrolières », explique Lynn Perrin, porte-parole de Pipe Up.

Les deux organismes citoyens souhaitent aussi soutirer des documents qui confirment que le ministre de l'Énergie, Rich Coleman, et la ministre de l'Environnement, Mary Pollock, auraient hérité de 80 000 $ chacun provenant de la poche de Kinder Morgan pour financer leur campagne électorale.

Procès en août

Démocratie en surveillance et Pipe Up seront de retour en Cour suprême les 22 et 23 août pour demander l'annulation de l'autorisation de la province du projet de Kinder Morgan qui doit acheminer le pétrole albertain jusqu'à la côte Pacifique.

Pipe Up n'exclut pas une demande d'injonction pour stopper les travaux, le temps de conclure toutes ces procédures.

Il y a 19 poursuites devant les tribunaux concernant le projet Trans Mountain de Kinder Morgan.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine