Retour

Des passagers d’Air Canada coincés au Costa Rica pendant 32 heures

Le départ d'un vol d'Air Canada entre la capitale du Costa Rica, San José, et Toronto a été retardé durant près d'une journée et demie, plus tôt cette semaine, en raison d'une « erreur » dans le décompte des 273 passagers.

Le transporteur explique que l’appareil ne pouvait décoller, parce que le nombre de voyageurs comptés à bord ne concordait pas avec celui du manifeste. Un passager manquait à l’appel.

Pour des raisons de sécurité, un appareil ne peut pas partir dans une telle situation.

Peter Fitzpatrick, porte-parole d'Air Canada

Les passagers avaient d’abord embarqué à 8 h 30, dimanche matin, raconte la passagère Pamela Machado. Ils ont pu descendre de l’appareil à 14 h, pour obtenir de la nourriture, en prévision d’un départ reporté à 15 h 30, ajoute-t-elle.

Toutefois, les passagers sont demeurés coincés sur place tout l’après-midi. À 19 h 15, le vol a finalement été annulé et remis au lendemain après-midi.

Passagers en furie

Mme Machado de Milton était en classe affaires, mais raconte que nombre de passagers en classe économique, certains avec des enfants, se sont plaints du manque de nourriture et d’eau ainsi que de la faible circulation d’air, lorsqu’ils étaient coincés à bord pendant des heures sur le tarmac.

C’est sans parler du manque de communication du personnel, dit-elle, « dégoûtée ».

[Air Canada] n’arrivait tout simplement pas à régler le problème.

Pamela Machado, passagère

Un autre voyageur, un travailleur autonome, a raconté sur Twitter que la mésaventure lui avait coûté deux jours de salaire. « Mes vacances au Costa Rica auront été les plus coûteuses de ma vie », lance Steven Dewsbery.

Air Canada a fourni un hôtel à certains passagers, dimanche, en plus de leur promettre un remboursement de la portion retour de leur billet. M. Fitzpatrick fait aussi allusion à une autre forme de compensation, sans donner de détails. « On est vraiment désolés des contrecoups subis par nos clients », dit-il.

Pour sa part, Mme Machado, une avocate, veut se joindre à d’autres passagers pour réclamer une meilleure indemnité, compte tenu des pertes de salaire encourues, notamment.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Découvrez ce qu’il arrive à de l’eau bouillante à -31 °C





Rabais de la semaine