Retour

Des programmes pour délinquants sexuels efficaces, selon un chercheur

Les traitements pour délinquants sexuels offerts au Canada sont efficaces pour limiter les récidives, selon le professeur de psychologie à l'Université de la Saskatchewan Mark Olver. Spécialiste du traitement et de l'évaluation du risque des délinquants sexuels, il affirme que le Canada est un pionnier dans le domaine.

Un texte d’Anouk Lebel

Reconnu coupable d'agression sexuelle envers une mineure qui avait 11 ans au moment des faits, le Fransaskois Dave Turcotte devra suivre un programme de réadaptation des délinquants sexuels. Il sera également emprisonné 14 mois et sera soumis à une probation de 18 mois.

Mark Olver ne peut pas se prononcer sur le cas de M. Turcotte, mais il affirme que les programmes canadiens de réadaptation sont efficaces et permettent de réduire le risque de récidive de 30 à 50 %.

M. Olver explique que les programmes de réadaptation varient en fonction du niveau de risque de l'individu, qui peut être évalué dans le cadre du processus de détermination de la peine ou par la suite.

Le traitement est plus ou moins long, en fonction du risque. D’autres facteurs sont aussi considérés, comme les causes du passage à l'acte. Dans tous les cas, les programmes suivent les principes de la thérapie cognitive béhaviorale.

Il explique que les programmes sont souvent offerts en groupe de 8 à 10 personnes, de manière à ce qu’elles puissent s'offrir du soutien mutuellement.

Lors de ces séances de groupe, elles trouvent des moyens de désamorcer des distorsions cognitives, de reconnaître les situations de risque, à contrôler le désir sexuel et de composer avec les enjeux relationnels auxquels elles font face.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine