Retour

Des spécialistes se penchent sur l'utilisation des réseaux sociaux par les terroristes

La lutte contre l'utilisation des réseaux sociaux par le groupe armé État islamique (EI) comme d'un outil de communication, de recrutement et de financement retient l'attention au Forum sur la sécurité internationale, qui se déroule en fin de semaine à Halifax.

Cette conférence annuelle rassemble 300 délégués en provenance de 60 pays. Il s'agit de dirigeants de pays démocratiques, de chefs d'entreprise, de stratèges militaires, d'experts en sécurité et de journalistes.

Janice Stein, professeure à la Munk School of Global Affairs de l'Université de Toronto, affirme que les investissements de l'EI dans les réseaux sociaux et la vidéographie sont comparables à ceux des participants au Forum. Elle ajoute que les autorités n'ont pas encore réellement saisi l'ampleur de ce phénomène ni pensé à une stratégie pour lutter contre lui.

Le Forum porte habituellement sur plusieurs conflits internationaux, mais cette année les discussions sont plus spécifiques à la suite des attentats commis à Paris la semaine dernière et qui ont coûté la vie à 129 personnes.

Répliquant à ces attentats, le groupe de pirates informatiques Anonymus a annoncé avoir bloqué plus de 20 000 comptes Twitter liés à l'EI. Le groupe armé a réagi en qualifiant d'idiots les membres d'Anonymus et en promettant de créer de nouveaux comptes encodés.

Des experts militaires affirment que les réseaux sociaux doivent jouer un plus grand rôle dans les efforts de lutte contre les groupes terroristes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine