Retour

Des victimes de la Polytechnique marcheront à Washington

L'organisme Polysesouvient enverra un petit groupe de militantes à la grande marche à Washington pour un contrôle accru des armes à feu, une manifestation organisée le 24 mars prochain en l'honneur des victimes de la tuerie de Parkland qui a fait 17 morts.

Un texte de Maxime Corneau

Polysesouvient, qui milite pour une augmentation du contrôle des armes à feu au Canada, a été fondé par des victimes de la tuerie de Polytechnique de 1989. Le groupe veut apporter son soutien aux victimes de Parkland.

« On veut être présent aux côtés d’eux, on veut marcher aux côtés d’eux », explique Nathalie Provost, porte-parole du mouvement.

Elle-même blessée par balle dans la fusillade perpétrée par Marc Lépine en 1989, elle estime que les étudiants de Polytechnique sont un peu les précurseurs de ce mouvement de protestation qui secoue les États-Unis.

« Il faut se rappeler que c’est les étudiants de Polysesouvient qui ont démarré le plus grand mouvement de contrôle des armes à feu au Canada en 1989. »

Mme Provost reconnaît toutefois que les étudiants américains ont réussi à créer un mouvement qui dépasse l’ampleur de la mobilisation au Canada.

« Leur indignation, leur colère, leur impatience est beaucoup plus vibrante. »

Polysesouvient a lancé une campagne de sociofinancement pour payer les coûts du voyage.

Pour l’instant, 5 militantes seront du voyage à moins d’une performance exceptionnelle de leur campagne de financement. D’autres manifestations sont prévues le 24 mars dans plusieurs villes canadiennes.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine