Retour

Deux adolescentes happées mortellement par un train en Nouvelle-Écosse

Deux adolescentes ont perdu la vie lorsqu'elles ont été renversées par un train à Lantz, dans la région d'Halifax, vendredi matin.

Les victimes sont une résidente de Lantz âgée de 17 ans et une étudiante allemande âgée de 18 ans. Cette dernière participait à un programme d'étude international.

La GRC explique qu'elle a été appelée sur les lieux à 1 h 40. Le décès des adolescentes a été confirmé sur les lieux.

La collision s'est produite près de l'intersection de l'autoroute 2 et de la rue Mader. Le train de marchandises du CN circulait vers le sud en direction d'Halifax.

En moyenne, chaque jour, cinq trains circulent sur cette voie. De nombreux piétons franchissent habituellement la voie à cet endroit.

Des représentants de la GRC et du CN étaient sur place toute la journée, vendredi, pour tenter de déterminer les causes de la tragédie.

Les activités habituelles de VIA Rail n'ont pas été perturbées. 

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) n'enverra pas d'enquêteurs sur les lieux de l'accident, parce que l'accident est considéré comme un cas d'intrusion, ce qui n'est pas dans leur juridiction.

Journée de choc et de deuil pour les jeunes de l'école secondaire Hants East

Jeudi soir devait être une soirée de célébrations pour les élèves de l'école secondaire, mais elle a vite tourné au cauchemar.

Les deux victimes étaient au banquet des sportifs quelques heures avant de mourir. La jeune de la région a été honorée pour son talent au rugby, elle faisait aussi partie des cadets.

Ses amies étaient bouleversées d'apprendre sa mort vendredi matin à l'école. 

Debbie Buott-Matheson, porte-parole de la Commission scolaire régionale Chignecto-Central, affirme que des conseillers en matière de deuil seront présents à l'école que fréquentaient les adolescentes pour offrir leur aide aux élèves et aux membres du personnel.

Les classes se sont poursuivies vendredi, mais les jeunes pouvaient sortir à tout moment pour parler du drame avec des psychologues mis à leur disposition.

Dans la communauté, les résidents sont tristes d'apprendre ce qui s'est passé, mais pas surpris de savoir que des jeunes se promenaient sur la voie ferrée.

Une voisine raconte que ses propres enfants passaient par là pour se rendre près de la rivière où des jeunes s'y rencontrent parfois. C'est aussi un raccourci pour traverser le village.

Lantz est entrecoupé par une voie ferrée et parfois, les gens oublient les dangers. Certains demandent maintenant plus de prévention.

« Je crois que c'est à tous les intervenants que ce soit du milieu municipal, du milieu des chemins de fer ou d'autres organismes publics de sensibiliser les gens à ces dangers-là », affirme Jean-Guy Dusablon, coordonnateur d'Opération Gare au train.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine