Retour

Deux explosions à Fort McMurray ont endommagé des maisons

La première ministre de l'Alberta a annoncé mardi lors de son point de presse quotidien que deux explosions avaient eu lieu dans la communauté de Fort McMurray endommageant dix maisons et qu'un camp de travailleurs avait aussi brûlé.

Les deux explosions se sont produites dans les quartiers de Thickwood et de Dickinsfield dans Fort McMurray. Leur origine est inconnue.

D'autre part, les autorités ont confirmé que le feu a détruit le camp de travailleur Blacksand Executive Lodge d'Horizon North, situé à 35 km au nord de Fort McMurray. Ce camp de travailleurs comptait 665 chambres.

Le feu de Fort McMurray s'étend désormais sur 355 000 hectares, soit 3550 kilomètres carrés et devrait atteindre la Saskatchewan d'ici mercredi. Rachel Notley a ajouté que huit nouveaux feux se sont déclarés au cours des dernières 24 heures dans la province et que 19 feux y sont maintenant en activité, dont cinq non maîtrisés.

Rachel Notley a noté que l'index de la qualité de l'air dans la communauté est de 13. C'est mieux que l'index de 38 affiché lundi, mais encore bien au-dessus de l'échelle normale. Tout indice au-dessus de 10 est considéré comme posant un risque élevé pour la santé.

« Le travail des gens sur le terrain est encore ralenti par la mauvaise qualité de l'air », a indiqué Rachel Notley. « Cela pose un risque pour les premiers répondants et les travailleurs qui œuvrent à la remise en état de la ville et pourrait ralentir les efforts sur le terrain ».

La première ministre a aussi précisé que la province a retardé les plans pour ramener des détaillants à Fort McMurray en raison des foyers d'incendie naissants et de la mauvaise qualité de l'air.

D'autre part, la première ministre a souligné que l'électricité avait été rétablie dans la majeure partie de Fort McMurray épargné par les flammes et que le gaz avait été rétabli dans 60 % de la communauté.

Nouvelles évacuations dans la nuit de lundi

La première ministre Notley a rappelé que 8000 personnes dans les campements au nord de Fort McMurray ont été évacuées au cours de la nuit. L'avis d'évacuation a été diffusé tard lundi soir.

La zone touchée, qui commence à environ 50 kilomètres au nord de Fort McMurray et s'étend jusqu'au sud de Fort MacKay, comprend les infrastructures de Syncrude et Suncor ainsi que celles de plusieurs autres compagnies.

Scott Long, de l'organisation de gestion des urgences de l'Alberta, a déclaré lundi soir que l'évacuation concernait les installations du secteur pétrolier et gazier, et que Fort McMurray n'était pas visée.

Selon John Archer, un porte-parole du gouvernement albertain, le brasier n'était pas trop près des infrastructures de Syncrude et Suncor, mais les autorités avaient tout de même décidé d'évacuer les gens lundi soir par mesure de précaution et pour ne pas avoir à lancer une telle opération en pleine nuit.

Dans un communiqué publié lundi soir, Suncor avait confirmé avoir amorcé la suspension de ses activités et le transport de son personnel vers des campements situés plus au nord. L'entreprise avait aussi insisté sur le fait que ses installations n'avaient pas été endommagées par les flammes.

Les vents puissants ont alimenté l'incendie de forêt alors que le temps sec persiste dans la région.

Feu de forêt à Fort McMurray

Chad Morrison de l'agence albertaine de gestion des incendies de forêt a cependant indiqué que les vents devraient se mettre à souffler vers l'ouest, mardi, ce qui était une bonne chose. « Si nous avons été en mesure de le maintenir à distance des infrastructures dans la nuit de lundi, la météo devrait nous permettre de continuer aujourd'hui », a-t-il commenté.

La population entière de Fort McMurray, soit plus de 80 000 habitants, en est maintenant à sa troisième semaine hors de la ville.

Plusieurs des campements de l'industrie pétrolière avaient été utilisés pour héberger les résidents ayant pris la fuite vers le nord lorsque le brasier a fait irruption dans la municipalité le 3 mai.

Ces personnes avaient ensuite été transportées vers le sud, notamment à Edmonton et Calgary, et les travailleurs étaient retournés dans leurs baraquements afin de relancer la production.

Environ 2400 bâtiments ont été détruits par les flammes à Fort McMurray, mais l'essentiel des infrastructures, incluant l'hôpital, l'usine de traitement des eaux et l'aéroport, ont été épargnées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine