Retour

Deux fausses alertes à la bombe touchent l'aéroport d'Halifax

Les activités à l'aéroport international Stanfield ont été perturbées par deux alertes à la bombe non fondées, dimanche matin.

Tout d'abord, un vol de la compagnie turque Turkish Airlines faisant la liaison New York-Istanbul a été dérouté à Halifax en raison d'un appel à la bombe. L'appareil s'est posé vers 1 h.

Les quelque 256 passagers et membres d'équipage qui étaient à bord de l'avion ont été évacués dans le calme. Personne n'a été blessé.

La GRC a fouillé l'appareil sans trouver d'engin explosif. L'avion a pu reprendre son vol vers 6 h 50. Au moins cinq passagers ont toutefois refusé de remonter à bord. Ils gagneront la Turquie par un autre moyen.

La seconde fausse alerte visait un vol de la compagnie WestJet à destination de Calgary. La GRC explique qu'elle a reçu l'appel à la bombe avant le départ de l'avion, vers 6 h 40.

Soixante-quinze personnes ont été évacuées le temps que les policiers fouillent l'appareil. La GRC a conclu vers 9 h 15 qu'il n'y avait aucun explosif à bord.

Mercredi, un vol d'Air France qui faisait la liaison entre Washington et Paris a aussi dû se poser à Halifax à la suite de menaces non fondées.

La GRC poursuit son enquête sur ces incidents.

Avec des informations de Brett Ruskin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine