Retour

Deux femmes tuées dans une attaque au couteau à Marseille

Un homme a tué dimanche deux femmes avec un couteau à la principale gare de Marseille, dans le sud de la France, avant d'être abattu par des militaires.

L'attaque a eu lieu vers 13 h 45, heure locale. L'assaillant « aurait crié Allah akbar » en commettant son geste, selon une source proche de l'enquête.

Une des deux femmes a eu la gorge tranchée.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête, notamment pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste ».

L'assaillant n'avait pas de papiers sur lui et son identité n'a toujours pas été établie, indique une autre source policière.

La police a demandé aux Marseillais d'éviter le secteur de la gare Saint-Charles; une importante opération était toujours en cours en après-midi. Le trafic à la gare a été totalement interrompu.

La gare est bouclée par un cordon de policiers, et la circulation est déviée. Des policiers et des militaires lourdement armés sont sur place.

La gare Saint-Charles se trouve près du centre-ville marseillais, non loin de la fameuse Canebière, artère mythique de la ville menant au Vieux-Port.

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé l'attaque sur Twitter.

« [Je suis] profondément indigné par cet acte barbare, en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille, a écrit le chef d'État. Je salue les militaires de Sentinelle et les policiers qui ont réagi avec sang-froid et efficacité. »

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb est pour sa part arrivé à Marseille.

Il s'agit du neuvième attentat en France depuis la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo, en janvier 2015.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine