Retour

Déversement dans la baie de Sept-Îles : « un geste de mépris » dénoncent les Innus

Les conseils de bande de Uashat-Maliotenam et de Matimekush-Lac John se disent choqués par le déversement de minerai de fer dans la baie de Sept-Îles, survenu samedi.

Un texte d’Alix-Anne Turcotti

Selon le ministère de l’Environnement, des travaux de nettoyage au quai de la compagnie minière Rio Tinto IOC avaient entraîné une contamination de l'eau par du minerai de fer, lui donnant une apparence rougeâtre.

Dans un communiqué, les deux conseils de bande dénoncent ce qu’ils qualifient « d’un geste de mépris de la part de la compagnie Rio-Tinto IOC ». Ils affirment détenir des droits ancestraux sur la baie de Sept-Îles.

« Il s’agit d’une nouvelle tâche pour Rio Tinto IOC qui ne semble pas se soucier plus de l’environnement que des Innus », a déclaré le chef de la communauté de Uashat-Maliotenam, Mike McKenzie.

Le chef de Matimekush-Lac John, Tshani Ambroise, déplore avoir appris la nouvelle dans les médias.

Par ailleurs, les chefs estiment que les activités minières de la compagnie ont des impacts négatifs dans la baie de Sept-Îles, une zone de pêche considérée importante par leur communauté.

De son côté, le ministère de l’Environnement n’a pas encore confirmé l’ampleur de la contamination.

La compagnie Rio Tinto IOC n’a pas répondu à nos messages sur le sujet.

Plus d'articles