Retour

Déversement des eaux usées : Coderre revient à la charge

Le maire de Montréal Denis Coderre affirme que la Ville pourrait procéder au déversement des eaux usées directement dans le fleuve après le 2 novembre, date du dépôt du rapport d'experts indépendants mandatés par le gouvernement fédéral.

Le maire Coderre ne précise toutefois pas ce qu'il compte faire si le comité d'experts indépendants, mandaté par Ottawa pour examiner la question, recommandait de ne pas effectuer le déversement.

La Ville de Montréal avait obtenu l'aval du ministère de l'Environnement du Québec pour déverser 8 milliards de litres d'eaux usées directement dans le fleuve afin de procéder à des travaux sur une conduite d'égout.

Les travaux, qui seront effectués sur la conduite d'égout, s'effectueront dans le cadre de l'abaissement de la structure de l'autoroute Bonaventure, au centre-ville. Les travaux nécessitent de déplacer une chute à neige reliée à un gros égout. Cette conduite de 5 mètres de diamètre achemine normalement les eaux usées à l'usine d'épuration. Pour effectuer les travaux, il faudra assécher la conduite.

Ainsi, 8 milliards de litres d'eaux usées iraient directement dans le fleuve par une trentaine de points de rejet (surverses d'égout par temps de fortes pluies) de la rive sud de l'île, entre LaSalle et Rivière-des-Prairies. Il s'agit, selon la Ville, d'une mesure exceptionnelle, avalisée par le ministère québécois de l'Environnement.

Or, le ministère de l'Environnement du Canada a refusé d'autoriser - en pleine campagne électorale - le déversement consenti par Québec. Ottawa avait émis un arrêté ministériel intimant Montréal « de ne pas rejeter les eaux usées non traitées avant le 3 novembre 2015 afin de permettre un examen scientifique des documents et renseignements ».

Le maire Coderre avait estimé être victime de l'électoralisme du Parti conservateur au pouvoir à ce moment. Il avait d'ailleurs appelé la population, à quelques heures du scrutin, à changer le gouvernement fédéral.

Les travaux d'aqueduc et le déversement devaient s'amorcer le 18 octobre dernier.

Plus d'articles

Commentaires