Retour

Dix marins américains portés disparus au large de Singapour

Dix marins américains sont portés disparus au large de Singapour à la suite d'une collision entre leur destroyer et un pétrolier. Cinq autres ont été blessés. Le secrétaire à la Défense James Matthis a annoncé qu'il y aurait une vaste enquête sur les opérations navales américaines puisqu'il s'agit du deuxième accident du genre depuis deux mois.

L'amiral John Richardson a par ailleurs décrété une pause opérationnelle de toute la flotte américaine « pour être certain de prendre les mesures appropriées afin de sécuriser nos opérations dans le monde. »

La collision est survenue près du détroit de Malacca, qui sépare l’Indonésie de Singapour, à un moment où le destroyer se dirigeait vers Singapour pour une halte de routine.

L'USS John S. McCain a réussi à gagner Singapour au cours de l’après-midi de lundi, en dépit de sa coque endommagée. Une large brèche a permis à l’eau de s’engouffrer à la suite de la collision avec le navire marchand Alnic MC.

Mobilisant des vaisseaux et des avions de trois États, une vaste opération de secours a été lancée pour rescaper les disparus.

Les efforts de l'équipage ont toutefois permis d'arrêter l'inondation.

Singapour a dépêché trois remorqueurs et quatre bateaux de garde-côtes, pendant que la Malaisie - dont l'État de Johor est situé à proximité du lieu de la collision - a déployé huit vaisseaux et devait également envoyer un avion. Un hélicoptère et d'autres appareils américains participaient également aux opérations de recherche.

Un deuxième accident en deux mois

« C'est regrettable », a déclaré le président américain, Donald Trump, à des journalistes qui l'interrogeaient sur cette collision à son retour de vacances à la Maison-Blanche, à Washington. « Pensées et prières pour nos marins de l'US Navy à bord du John S. McCain où des efforts de sauvetage sont en cours », a ensuite ajouté M. Trump dans un tweet.

Quatre des cinq blessés ont été héliportés vers un hôpital de Singapour pour y soigner des blessures légères, tandis que le cinquième blessé a été soigné à bord du destroyer.

Le navire de guerre américain rentrait d’une délicate opération de promotion de la « liberté de navigation » en mer de Chine méridionale où Pékin revendique la souveraineté sur la quasi-totalité de la région stratégique.

L’autre bateau impliqué dans la collision, un pétrolier battant pavillon du Liberia, pèse plus de 30 000 tonnes en raison de sa cargaison de pétrole et de produits chimiques. L'Almic a subi quelques dégâts, mais aucun membre de son équipage n’a été blessé, selon les autorités maritimes de Singapour.

Il s’agit du deuxième accident du genre impliquant un navire de guerre américain en quelque deux mois.

L’USS Fitzgerald, un autre destroyer américain, était également entré en collision avec un navire marchand au large du Japon en juin dernier. Sept marins américains avaient été tués dans l’accident.

Plus d'articles

Commentaires