Retour

Dix survivants retrouvés dans l’hôtel enseveli en Italie

Les pompiers italiens ont localisé dix survivants, dont trois enfants, dans les décombres de l'hôtel Rigopiano – situé sur le massif du Gran Sasso dans le centre de l'Italie – enseveli par une avalanche mercredi. Ils ont réussi jusqu'ici à en extirper huit, alors que les deux autres demeurent prisonniers de l'immeuble, recouvert de cinq mètres de neige.

Les pompiers ont aidé les survivants à sortir d’un trou creusé dans la neige pour atteindre l’hôtel enseveli.

« Une mère et son fils ont été conduits à l'hôpital, les autres sont toujours à l'intérieur », a déclaré le porte-parole national des pompiers, Luca Cari. Il s'agit de la femme et du fils de huit ans de l’homme qui a appelé les secours, mercredi.

Sorti pour aller chercher des médicaments dans sa voiture, Giampiero Parete, âgé de 38 ans – de même qu’un membre du personnel de l’établissement – avait échappé à l’avalanche. Ce sont ces deux personnes qui avaient alerté les secours.

Transporté à l’hôpital, M. Parete s’inquiétait du sort de sa femme et de ses deux enfants. À sa sortie de l'immeuble cet après-midi, sa femme a indiqué aux secouristes que sa fille de six ans avait également survécu à l’avalanche et ces derniers ont entrepris de la retrouver.

« Nous avons vu de la fumée, il y avait de petits feux dans les décombres, et là où il y a du feu c'est qu'il y a de l'air, alors nous avons commencé à creuser », a indiqué un responsable des secouristes de la police, Marco Bini, à l'AFP.

« Le feu devait consommer beaucoup d'oxygène, donc c'est une chance que nous les ayons trouvés, souligne-t-il. Leurs visages disaient tout, c'était comme une nouvelle naissance pour eux. Ils nous avaient entendu creuser, alors ils savaient que l'aide était en route ».

Les survivants ont été retrouvés dans la cuisine de l'hôtel dont les murs de béton renforcés ont partiellement résisté à la puissance de l’avalanche, formant une poche d’air, permettant aux gens qui s’y sont réfugiés de survivre pendant plus de 48 heures.

Après tout le travail mené, nous sommes euphoriques de les avoir retrouvés vivants.

Marco Bini

Tout en travaillant pour libérer les six personnes réfugiées dans les cuisines, les secouristes ont entendu d’autres voix. Ils ont ainsi trouvé quatre autres personnes dans une autre partie de l’hôtel, a ajouté M. Cari sans plus de précisions.

Des hélicoptères sont sur place afin de conduire les survivants à Pescara, principale ville de la région, dès leur sortie de l’hôtel.

Les secouristes continuent de creuser afin d’atteindre les autres survivants. « On peut leur parler mais c'est difficile de les atteindre, il faut découper le toit », a expliqué M. Cari.

« De nouvelles pelleteuses arrivent maintenant sur le site. Les recherches vont se poursuivre », a ajouté le policier.

Quelque 25 personnes – dont quatre enfants sains et saufs – se trouvaient à l’hôtel Rigopiano, un établissement de quatre étages comptant 43 chambres, lorsqu’une avalanche a enseveli le bâtiment situé à 1200 m d’altitude dans les Abruzzes. Quinze sont toujours portées disparues.

Au total, quatre personnes ont jusqu'à présent perdu la vie.

Une série de secousses sismiques – d’une magnitude de 5,2 à 5,7 – ont secoué la région voisine d’Amatrice au cours de la matinée précédant l’avalanche. Il est toutefois encore impossible d'établir un lien entre les séismes et l'avalanche.

Situé dans une région montagneuse et difficile d’accès, l’hôtel Rigopiano est isolé en raison des fortes chutes de neige qui se sont abattues sur l’Italie au cours des derniers jours. Les secouristes tentent de dégager une route de sept kilomètres menant à l’hôtel.

Outre l’hôtel, qui a été enseveli par une avalanche, plusieurs villages sont privés de courant et de téléphone.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine