Retour

Djokovic remporte les Internationaux d'Australie pour une 6e fois

Qui arrêtera Novak Djokovic? Le Serbe a remporté les Internationaux de tennis d'Australie avec une victoire finale en trois manches face à l'Écossais Andy Murray.

Le grand favori a écarté la 2e tête de série 6-1, 7-5 et 7-6, dimanche.

Le Serbe a ainsi signé un sixième triomphe à Melbourne pour égaler le record de Roy Emerson.

Sa 11e victoire à un tournoi du grand chelem lui permet aussi de rejoindre Rod Laver et Björn Borg, au 4e rang des plus titrés de l'histoire en tournois majeurs.

« Je suis très fier de me retrouver aux côtés de telles légendes de notre sport », a commenté Djokovic sur le terrain, devant Laver, présent dans les tribunes de l'amphithéâtre portant son nom.

Rod Laver demeure dans la mire de Djokovic. Son prochain défi : égaler l'exploit réalisé à deux reprises par « Rocket Rod », soit le grand chelem, qui consiste à remporter les quatre tournois majeurs en une saison. Laver l'a fait en 1962 et 1969.

L'autorité du tennis mondial

Djokovic renforce son autorité sur son dauphin au classement de l'ATP. Il a maintenant remporté 11 des 12 duels face à l'Écossais.

Pour Murray, il s'agit d'une cinquième défaite en finale du tournoi de Melbourne, une quatrième contre Djokovic. « J'ai l'impression d'être déjà passé par là », a dit le joueur de 28 ans, la voix tremblante d'émotion. Il va maintenant filer à Londres où son épouse attend leur premier enfant.

Avec ce gain, Djokovic resserre aussi son emprise sur le tennis mondial. Il a maintenant remporté les sept derniers tournois auxquels il a pris part. Sa dernière défaite dans un match à élimination directe remonte au mois d'août dernier, en finale du tournoi de Cincinnati.

Autopsie d'une victoire classique

La finale a ressemblé aux précédents matchs contre Murray.

Djokovic a été solide en fond de terrain, remarquable en défense et en retour de service, et c'est lui qui a gagné les longs échanges les plus importants. Murray a bien tenté de frapper plus fort et de monter au filet, mais en vain. Ce fut surtout une partie à l'usure où les fautes (65 du Britannique, 41 du Serbe) ont été plus nombreuses que les points gagnants.

Le no 1 mondial a d'entrée de jeu sauvé une balle de bris, puis les jeux ont défilé rapidement en sa faveur. La première manche était conclue en 30 minutes.

Brisé au milieu de la deuxième manche, l'Écossais a compris qu'il devait prendre plus de risques. Servant bien, il n'a pas laissé le Serbe creuser l'écart en posant enfin des problèmes au Serbe du fond du terrain. Mais il a craqué en laissant cinq points de suite à Djokovic sur un jeu de service où il menait 40-0.

Djokovic a réussi le bris dès le premier jeu de la troisième manche. Murray a eu le mérite de rester dans le match, mais il s'est sabordé dans bris d'égalité en faisant deux doubles fautes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine