Le président américain a accepté l'offre du dirigeant nord-coréen à le rencontrer, un rendez-vous qui pourrait avoir lieu d'ici mai. Le régime de Kim Jong-un offrirait aussi de suspendre ses tests de missiles.

Donald Trump avait indiqué plus tôt jeudi que la Corée du Sud s'apprêtait à faire une « annonce importante » au sujet de la Corée du Nord. Ce message a pris la forme d'une lettre de Kim Jong-un livrée à la Maison-Blanche par le conseiller national sud-coréen à la Sécurité Chung Eui-yong en visite à Washington.

Kim Jong-un s'est également engagé à oeuvrer à la « dénucléarisation » de la péninsule coréenne et a promis de s'abstenir « de tout nouveau test nucléaire ou de missile », a dit le responsable sud-coréen après une rencontre avec le président américain.

Ce rebondissement spectaculaire, qui n'a pas à ce stade été confirmé par Pyongyang, s'inscrit dans le cadre de la détente amorcée à la faveur des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, après deux années de très fortes tensions liées au programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

La Corée du Nord est toujours visée par une série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi américaines. Le régime nord-coréen a toujours affirmé que le développement de son programme nucléaire n'était tout simplement pas négociable.

Plus de détails à venir.

Plus d'articles