Retour

Dopage : Bute dit qu'il a pris un supplément « contaminé » à son insu

Lucian Bute confirme qu'un second échantillon de son sang a été déclaré positif pour une substance interdite par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Mais le boxeur affirme qu'il a consommé à son insu un supplément « contaminé » et qu'il poursuivra le laboratoire qui l'a préparé.

Un premier test effectué après son combat contre Badou Jack, le 30 avril dernier à Washington, avait révélé la présence d'ostarine, un produit qui imite les effets des stéroïdes anabolisants et qui favorise la récupération physique des athlètes. Cette substance est interdite par l'AMA depuis 2008.

Un deuxième test de la Commision d'athlétisme de Washington a révélé la même chose. Le boxeur dit avoir été avisé seulement hier du résultat de cette analyse lorsque certains médias ont divulgué l'information.

L'équipe du boxeur avait tout de même fait analyser de son côté tous les suppléments qu'il avait consommés avant le combat contre Badou Jack. « On essayait de trouver un coupable », explique le promoteur de GYM, Yvon Michel.

« Nous avons envoyé des échantillons de tous les éléments nutritifs que Lucian Bute a pris lors de son camp entraînement à un laboratoire de San Diego. On a reçu cette analyse lundi. On a réalisé qu'un des produits qu'il a pris - en fait que la batch de ce produit - avait été contaminé à l'ostarine », précise M. Michel.

Bute soutient que son préparateur physique avait demandé à un laboratoire de préparer ce supplément pour l'aider à dormir. Mais selon le boxeur, le supplément a été « contaminé » lors de sa préparation. « Ça confirme que c'est une erreur de laboratoire. Ça prouve que je suis honnête », dit-il.

Le boxeur originaire de Roumanie va d'ailleurs intenter une poursuite contre ce laboratoire « à cause de leur erreur qui a causé des torts irréparables à l'image de Lucian », dit Yvon Michel.

La Commission d'athlétisme de Washington devrait maintenant mettre sur pied un comité d'enquête mandaté de lui présenter un rapport. Elle pourrait ensuite imposer des sanctions, soit une amende, une disqualification, une suspension ou la révocation d'un titre ou d'un statut d'aspirant.

Il devrait être convoqué devant la Commission athlétique de Washington avant que des sanctions soient imposées. « Il pourra démontrer que ç'a été fait contre son gré, à son insu », dit Yvon Michel. Lucian Bute espère que la commission prendra en compte dans sa décision le fait que le supplément a été contaminé.

L'ancien champion mondial des super-moyens a toujours nié l'utilisation d'ostarine et de produits dopants. Il a encore une fois plaidé son innocence lors de sa conférence de presse vendredi.

Le boxeur affirme qu'il s'est soumis à de nombreux tests dans le passé sans jamais les échouer.

Par ailleurs, Lucian Bute a démenti les rumeurs voulant qu'il prenne bientôt sa retraite. « Je n'ai pas perdu le goût de continuer. Je n'ai jamais pensé à prendre ma retraite », a-t-il dit, tout en ajoutant qu'il souhaite remonter dans le ring d'ici quelques mois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine