Retour

Drogue, armes, argent comptant : bilan d'une série de perquisitions visant des réseaux de trafic de stupéfiants

La Sûreté du Québec a fait le bilan, vendredi après-midi, des perquisitions réalisées au cours des derniers mois dans le cadre du projet Objection, une enquête sur des réseaux de trafic de stupéfiants qui seraient contrôlés par les Hells Angels.

L’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) Montréal a réalisé des perquisitions dans une cinquantaine de lieux (résidences, entrepôts, commerces) dans les régions de Montréal, de Lanaudière, des Laurentides et de l’Outaouais.

Quelque 300 policiers ont participé à ces perquisitions, qui ont mené à la saisie de :

  • 20 kg de cocaïne;
  • 2 300 000 $ en argent comptant;
  • Près de 200 000 comprimés de drogue de synthèse;
  • Trois presses hydrauliques;
  • 23 armes longues et 11 armes de poing;
  • Quatre vestes pare-balle;
  • Des objets à l’effigie des Hells Angels.

Plus tôt vendredi, une centaine d’agents de l’ENRCO s'étaient déployés dans huit résidences et un commerce dans la région de Montréal, dans les Laurentides et en Outaouais.

Une des perquisitions s'était déroulée dans une érablière de Saint-André-Avellin, dans l’Outaouais.

L’ENRCO avait déjà effectué des perquisitions les 24 janvier, 20 février et 22 février.

Ces opérations visaient à obtenir des informations pour étoffer la preuve que les policiers avaient déjà recueillie dans cette enquête.

Les réseaux en cause seraient directement reliés à des membres influents des Hells Angels.

L’ENRCO Montréal est composée de policiers de la Sûreté du Québec, de la GRC, du Service de police de la Ville de Montréal ainsi que du Service de police de Laval.

Plus d'articles