Retour

Droits des Autochtones à l'ONU : le Canada retirera son statut d'objecteur permanent

Le Canada va retirer son statut d'objecteur permanent à la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA), a annoncé la ministre fédérale des Affaires autochtones, Carolyn Bennett.

Lors d'une rencontre du Forum permanent des Nations unies sur les questions autochtones lundi à New York, la ministre a annoncé que le gouvernement canadien « adoptera pleinement » la DDPA et « travaillera pour assurer sa mise en oeuvre, conformément aux lois canadiennes ».

La Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones (DDPA), adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies en 2007, énumère les droits individuels et collectifs des peuples autochtones et énonce une série de principes comme l'égalité, le partenariat, la bonne foi et le respect mutuel.

Le Canada s'y était toutefois opposé, avant de finalement décider d'appuyer trois ans plus tard le document qu'il jugeait avant tout symbolique.

La ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould, qui s'est aussi adressée aux membres du Forum permanent lundi, a avoué que la mise en oeuvre des principes de la déclaration ne se ferait pas sans embûches. « Il existe de nombreuses facettes à cette question, des points de vue différents et beaucoup d'options », a-t-elle déclaré avant de citer le militant antiapartheid Nelson Mandela.

La ministre Bennett n'a pas donné de détails précis sur la manière dont le Canada comptait mettre en oeuvre la Déclaration, mais a dit qu'il y aura une annonce officielle mardi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine