Retour

Éclosion de salmonellose : un distributeur alimentaire en cause?

Un distributeur alimentaire pourrait être à l'origine des 34 cas d'infection à la salmonellose rapportés dans huit provinces canadiennes.

En entrevue avec Radio-Canada, Sylvain Quessy, professeur au département de pathologie et de microbiologie de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, a indiqué qu'en observant certaines données relatives à l'éclosion, il semblerait que les autorités aient isolé un micro-organisme qui serait présent dans le système de personnes infectées à travers le pays. « [...] À ce moment-là, on suggère une approche où on va regarder les sources possibles de contamination vers un distributeur qui va distribuer son produit au niveau national plutôt que local », affirme-t-il.

Toutefois pour le professeur, la situation n'a rien d'anormal. « Si vous allez regarder le site de l'Agence canadienne de santé publique, vous allez remarquer que périodiquement, trois ou quatre fois par année, ce type d'éclosion arrive. Donc ce n'est pas une situation qui est hors-norme », soutient-il.

Sylvain Quessy se veut également rassurant quant à une potentielle hausse des cas répertoriés : « Selon la courbe des cas que l'on observe actuellement, il y a lieu de croire que le produit va finir par être distribué et les cas vont diminuer ».

« Il est toujours important dans des situations comme celle-là d'être vigilant et de poursuivre les investigations pour trouver la source et les autorités sont à le faire actuellement », souligne-t-il.

L'Agence de santé publique du Canada ouvre une enquête

L'Agence de santé publique du Canada a par ailleurs lancé une enquête sur l'éclosion des cas de salmonellose à travers le pays. La province la plus touchée est l'Ontario, qui a recensé 16 des 34 cas répertoriés.

Huit personnes ont été hospitalisées à la suite de leur infection, mais personne n'en est mort. Les personnes infectées sont déjà guéries ou en rémission.
Plus de la moitié des personnes infectées sont des femmes et la moyenne d'âge des patients est de 41 ans.

L'agence fédérale n'est pas encore parvenue à identifier la source de la bactérie, a-t-elle précisé dans un communiqué publié jeudi après-midi. Les contaminations se sont produites du 12 juin au 20 septembre 2015.

La santé publique se fait rassurante en précisant que le risque de contamination demeure « faible » pour les Canadiens. La bactérie peut être transmise lorsque des gens consomment des aliments contaminés - surtout d'origine animale - comme la volaille, le boeuf, le lait ou les oeufs. La bactérie peut tout de même se retrouver dans les fruits.

Précautions d'usage

Les autorités précisent que la nourriture contaminée à la salmonellose ne présente pas une odeur différente que la nourriture saine. L'agence encourage d'ailleurs les Canadiens à manipuler leur nourriture avec soin et à bien cuire leurs aliments.

Une recommandation également partagée par Sylvain Quessy : « Ce qu'il faut comprendre, c'est que dans la plupart des cas où il y a des éclosions, ya un problème qui se situe au niveau du consommateur aussi, au niveau de la manipulation du consommateur. En principe on doit prendre des précautions de base et lors que ces précautions de base sont prises, il ne faut pas en faire un plat parce que c'est des situations qui arrivent assez régulièrement; il faut juste s'assurer qu'on va manipuler les aliments de façon adéquate », soutient-il.

Parmi les précautions mises de l'avant par les autorités, il y a notamment le lavage des mains et des instruments de cuisine après avoir manipulé des aliments d'origine animale.

Bien que tout le monde puisse être incommodé par la salmonellose, les bébés, les enfants, les aînés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque d'être sérieusement frappés par la maladie.

La fièvre, des frissons, des crampes abdominales, des diarrhées et des vomissements constituent des symptômes d'une infection à la salmonellose. Les symptômes se manifestent généralement dans les 6 à 72 heures suivant l'ingestion de la bactérie.

Les personnes en santé guérissent naturellement de l'infection au terme de quatre à sept jours, mais elles peuvent être contagieuses pendant plusieurs jours, voire des semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine