Retour

Écrasement d'Ornge : les pilotes étaient « mal préparés »

Dans un rapport d'enquête très attendu, le Bureau de la sécurité des transports (BST) attribue l'écrasement d'un hélicoptère-ambulance d'Ornge à Moosonee en 2013 à « plusieurs lacunes aux niveaux organisationnel, réglementaire et de la surveillance ».

L'ambulance aérienne s'était écrasée lors d'un vol de nuit, tuant les deux pilotes et les deux ambulanciers paramédicaux qui se trouvaient à bord.

« Alors que l'hélicoptère montait à 300 pieds dans la noirceur, le premier officier a amorcé un virage à gauche, et l'équipage a commencé les vérifications après décollage, explique le BST. Durant le virage, l'angle d'inclinaison de l'aéronef a augmenté, suivi d'une descente inopinée. Les pilotes ont constaté l'angle excessif et se sont rendu compte que l'aéronef descendait. Toutefois, ils ont réagi trop tard, et à une altitude qui ne permettait aucun rétablissement. En tout, 23 secondes se sont écoulées entre l'amorce du virage et l'impact, à environ 1 mille marin de l'aéroport. L'aéronef a été détruit par la force de l'impact et l'incendie qui a suivi. »

Les enquêteurs avaient déjà exclu une défaillance mécanique comme cause de l'accident.

Transports Canada avait déjà déterminé qu'Ornge avait contrevenu à la loi en laissant ses employés voler la nuit sans les avoir formés correctement. Des accusations en vertu du code canadien du travail ont par la suite été portées contre Ornge.

Le BST montre aussi Transports Canada du doigt dans son rapport d'enquête, concluant qu'en raison d'un manque de suivi de la part du ministère, ce dernier « n'a pu rétablir à temps la conformité d'Ornge RW ».

Recommandations

Le BST formule 14 recommandations dans son rapport.

Parmi celles-ci : que « le ministère des Transports exige l'installation de systèmes d'avertissement et d'alarme d'impact à bord d'hélicoptères commerciaux qui effectuent des vols la nuit ou dans des conditions météorologiques de vol aux instruments ».

De son côté, Ornge affirme que ses pratiques avaient déjà été changées à la suite de l'écrasement.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Commentaires