Retour

Élections : de quoi discutent les jeunes en ligne?

Depuis le début de la campagne électorale, de quoi discutent les jeunes Canadiens sur les réseaux sociaux? À l'instar de l'ensemble de la population, ils s'intéressent à la classe moyenne, au niqab, au groupe armé État islamique et... aux « beaux cheveux » de Justin Trudeau.

Un texte de Laurence Niosi

Dans le cadre d'un partenariat avec Radio-Canada, Facebook révèle quels mots les Canadiens de 18 à 24 ans associent le plus à chaque chef dans leurs conversations depuis le 2 août dernier.

Pour le premier ministre sortant, Stephen Harper, il s'agit de « baisse d'impôt » et d'« État islamique ».

Le chef libéral, Justin Trudeau, est associé à « beaux cheveux » et « vrai changement » (une traduction de « real change », son slogan en anglais). L'expression « beaux cheveux » est quant à elle une traduction de « nice hair » et fait référence à une publicité des conservateurs qui attaque M. Trudeau.

Les jeunes Canadiens associent le chef néo-démocrate, Thomas Mulcair, avec « État islamique » et « enjeux de femmes ».

Elizabeth May, du Parti vert, est quant à elle associée au projet de construction du pipeline « Keystone XL » et au « président russe », Vladimir Poutine.

Et Gilles Duceppe? Le chef du Bloc québécois est davantage associé au « niqab » et à la « classe moyenne ».

Les enjeux économiques avant le terrorisme

Malgré l'attention accordée au niqab et aux djihadistes, ce sont les enjeux économiques qui intéressent le plus les jeunes Canadiens, révèlent également les données fournies par Facebook. Environ 59 % des jeunes les mentionnent dans leurs échanges.

Suivent les enjeux sociaux (37 %), la politique étrangère (32 %), l'environnement (30 %), la gouvernance (25 %), les prestations gouvernementales (20 %) et, en dernière position, les questions de sécurité et terrorisme (17 %).

Stephen Harper, le plus « populaire »

Enfin, les données démontrent que le chef du Parti conservateur, Stephen Harper, se retrouve le plus souvent - et de loin - au coeur des conversations des 18-24 ans sur la campagne électorale. Qu'ils en parlent en bien ou en mal, 76 % des jeunes mentionnent Stephen Harper sur Facebook. Une tendance qui est similaire à l'ensemble des conversations sur ce réseau social, tous âges confondus.

Suivent Justin Trudeau (41 %), Thomas Mulcair (24 %), Elizabeth May (10 %) et Gilles Duceppe (4 %).

Plus de 3,5 millions de Canadiens ont eu plus de 23 millions d'interactions sur Facebook à propos des élections depuis le 1er juin, soit deux mois avant le déclenchement de la campagne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine