Retour

Élévation du niveau de la mer : une menace pour le Grand Vancouver, selon un professeur

Attribuée en partie au réchauffement climatique mondial, la montée du niveau des mers, couplée au phénomène d'érosion côtière, constitue une menace pour le Grand Vancouver, selon le professeur de biologie John Clague, de l'Université Simon Fraser.

Le professeur affirme que le Lower Mainland doit se préparer aux effets du changement climatique dans la région. Il en explique la gravité dans un rapport commandité par le gouvernement provincial.

Il explique que le niveau de la mer est en constante augmentation et, sauf intervention humaine, les conséquences pourraient être désastreuses lors des prochaines décennies. Non seulement les pertes économiques seraient lourdes, mais de nombreuses personnes pourraient perdre leur maison.

Le professeur explique que depuis la fondation de Vancouver, le niveau de la mer a augmenté de 20 cm. Mais il constate une accélération ces dernières années. Selon ses estimations, « d'ici la fin du siècle, l'augmentation pourrait osciller entre 40 cm et un mètre ». Il ajoute qu'à ce rythme, les conséquences pour les résidents de la côte sud notamment sont alarmantes.

Parmi les répercussions possibles, il fait référence à l'érosion de la côte, qui se manifeste par un retrait de la ligne côtière, ainsi qu'à une probabilité plus élevée d'inondations à l'occasion d'orages violents.

Un tableau bien sombre, que le professeur nuance toutefois : « Il est possible de concevoir des solutions pour réduire le phénomène de montée des eaux, mais leur coût est extrêmement élevé ». Et il se demande qui va pouvoir financer cela, car le problème ne concerne pas directement cette génération. Il s'inquiète toutefois de l'avenir des prochaines générations, qui en subiront les conséquences.

Plus d'articles