Retour

Elizabeth Wettlaufer : la police enquête sur la possibilité d’autres victimes

EXCLUSIF - La Police provinciale de l'Ontario doit faire une mise à jour, vendredi, sur son enquête relativement à Elizabeth Wettlaufer, avant la comparution en cour de l'ex-infirmière accusée des meurtres de 8 aînés.

CBC a appris que la police enquêtait sur la possibilité d’une neuvième victime, qui aurait survécu à une surdose d’insuline lorsqu'elle résidait au foyer Telfer Place à Paris, près de Kitchener.

La glycémie de l’aînée a chuté soudainement le printemps dernier, avant que le personnel de l’établissement ne réussisse à stabiliser son état, selon les informations obtenues par CBC. À l’époque, personne ne soupçonnait qu’il puisse s’agir d’un acte criminel.

On va continuer à suivre les indices et voir jusqu'où ils nous mènent et, si nécessaire, déposer des accusations, comme pour n'importe quelle enquête.

Police provinciale

Les policiers ont affirmé que Wettlaufer tuait ses victimes avec des injections létales.

Ses meurtres allégués seraient survenus de 2007 à 2014, alors qu’elle travaillait dans des centres de soins de longue durée de la région. Les victimes alléguées avaient de 75 à 96 ans.

Dossiers médicaux

Selon les informations de CBC, la police a obtenu les dossiers médicaux de résidents de foyers du sud-ouest de l'Ontario qui ne figurent pas actuellement parmi les 8 victimes alléguées.

Les enquêteurs ont aussi interrogé le personnel de centres de soins de longue durée de Paris et de Brantford.

De son côté, la compagnie propriétaire du foyer Telfer refuse de commenter, invoquant l'enquête policière « élargie » en cours. Les policiers avaient ouvert une enquête en septembre dernier, après des révélations qu'aurait faites l'accusée auprès du Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto (CAMH).

L'an dernier, les familles de deux résidents du foyer Meadow Park à London, où a aussi travaillé Wettlaufer, avaient demandé à la police d'enquêter sur leur mort, disant qu'elle était soudaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine