Retour

Kanata : la production propose une rencontre de dialogue

En réponse à la lettre ouverte parue dans Le Devoir samedi, le metteur en scène Robert Lepage et Ariane Mnouchkine, l'animatrice du Théâtre du Soleil à Paris qui accueillera le spectacle Kanata, proposent aux cosignataires un dialogue jeudi. Ces derniers dénoncent l'absence de représentation de personnalités autochtones dans la production.

Dans un communiqué publié dimanche par la compagnie Ex Machina, son directeur, Robert Lepage et Ariane Mnouchkine, ont invité les 28 cosignataires de la lettre ouverte à se joindre à eux lors d'une rencontre de dialogue, le 19 juillet, à Montréal.

Le communiqué indique que cette date a été choisie, car il s’agit du seul jour où Mme Mnouchkine peut se déplacer de Paris à Montréal, avant un long séjour en Asie.

Les précisions sur la teneur de la rencontre ne sont pas encore connues.

Cette lettre avait majoritairement été signée par des artistes, des communicateurs et des universitaires autochtones, mais également par des « alliés » non autochtones à la fois acteurs, architectes, artistes ou poètes.

Ces cosignataires déplorent l’« invisibilité » des acteurs autochtones, en précisant que « de tels agissements nous laissent un certain sentiment de déjà-vu ».

Par ailleurs, dans une récente conférence de presse, Robert Lepage s'est également engagé à rencontrer les membres du collectif SLĀV Résistance, après leur appel au dialogue.

Après plusieurs jours de controverse, le Festival international de jazz de Montréal avait décidé d’annuler toutes les représentations du spectacle au Théâtre du Nouveau Monde.

Cette production était également accusée d’utiliser l’héritage culturel de la communauté noire dans un spectacle conçu par des Blancs, pour des Blancs.

La production Kanata sera présentée à Paris à partir du mois de décembre.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu’est-ce que le fétichisme des pieds?





Rabais de la semaine