Les grandes centrales syndicales ont marqué jeudi la Journée internationale de commémoration des travailleuses et des travailleurs morts ou blessés au travail, célébrée chaque année le 28 avril. Un rassemblement a eu lieu devant l'Assemblée nationale à Québec pour interpeller les élus.

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) fait circuler une pétition pour que l'ensemble des travailleurs soit protégé par la Loi sur la santé et la sécurité au travail, dont certains mécanismes ne s'appliquent actuellement pas à tous les secteurs d'activité.

De son côté, la Confédération des syndicats nationaux a invité les travailleurs à observer une minute de silence à 10 h.

Le drapeau du Québec a été mis en berne devant le siège social de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) et devant l'Assemblée nationale.

Des statistiques éloquentes

Au Québec, 196 personnes sont mortes en 2015 de causes liées à leur travail - 69 d'un accident du travail et 127 d'une maladie professionnelle - selon les données de la CNESST.

Les statistiques de la CNESST sont plus détaillées pour l'année 2014 au cours de laquelle 164 personnes sot mortes de causes liées à leur travail. Près du tiers de ces décès (29,3 %) se sont produits chez des travailleurs du bâtiment.

Les causes des accidents de travail sont nombreuses, comme le montre ce graphique.

Pour consulter le graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Quant aux décès causés par des maladies professionnelles, la très grande majorité, soit 87 %, étaient liés à une exposition à l'amiante.

Le 28 avril marque également la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, qui vise à promouvoir la prévention des accidents et maladies professionnelles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine