Retour

Enfants tués par un python : l'accusé pris de panique en appelant le 911

Les premiers témoignages ont été entendus mardi au procès de Jean-Claude Savoie, accusé de négligence criminelle ayant causé la mort de deux enfants à Campbellton, au Nouveau-Brunswick.

Deux policiers ont témoigné des circonstances entourant la découverte des corps de Noah et Connor Barthe, asphyxiés par un python en août 2013, alors qu'ils dormaient dans l'appartement de l'accusé.

Le jury a pu entendre l'enregistrement de l'appel qu'a fait Jean-Claude Savoie au 911, au moment du drame.

« Deux enfants sont morts. Un python s'est échappé et a tué deux enfants » dit Jean-Claude Savoie, la panique dans la voix.

Il raconte avec difficulté que les enfants sont sur le plancher du salon et qu'il doit aller attraper le python.

Le premier policier à prendre la barre des témoins est l'agent Maurice Richard, de la GRC. L'agent décrit les blessures qu'il a aperçues sur les deux garçons, notamment qu'il y avait de la peau de serpent sur les enfants.

L'agent Stéphane Dugas a ensuite pris la parole. Il a raconté qu'à son arrivée sur les lieux, le matin du 5 août 2013, il a vu Jean-Claude Savoie vêtu d'un t-shirt ensanglanté. Il se souvient d'avoir remarqué la panique dans ses yeux.

Stéphane Dugas raconte qu'en arrivant sur les lieux il a vu « des serpents, des reptiles. Je lui ai demandé d'allumer les lumières et lui ai dit "on cherche quoi exactement?" Il a répondu "un python" ».

« Je voyais le python dans l'enclos, debout, droit dans les airs, qui arrivait à atteindre le conduit de ventilation », raconte le policier.

La mère des deux enfants, Mandy Trecartin, ainsi que trois médecins et de nombreux policiers pourraient être appelés à témoigner, selon une liste des témoins fournis par la Couronne.

Le procès s'est amorcé lundi avec la sélection des jurés. Le jury, composé de huit femmes et quatre hommes, a été choisi parmi les quelque 400 jurés potentiels qui se sont présentés au Centre civique de Campbellton sur ordre du tribunal.

L'accusé a assisté au processus de sélection des jurés et devrait être présent pour toute la durée du procès, selon son avocat.

Jean-Claude Savoie, 40 ans, est le propriétaire du python. Le drame s'est produit dans son appartement, qui est situé au-dessus de l'animalerie Reptile Océan à Campbellton, dont il était propriétaire.

Le procès se déroule au palais de justice de Campbellton et devrait durer deux semaines. La peine maximale pour négligence criminelle ayant causé la mort est l'emprisonnement à vie.

Plus d'articles