Retour

Enfants tués par un python : une bouche d'aération retient l'attention au procès de Jean-Claude Savoie

La question du couvercle d'une bouche d'aération était au coeur d'un témoignage entendu jeudi matin au procès de Jean-Claude Savoie pour négligence criminelle ayant causé la mort de deux enfants, à Campbellton, au Nouveau-Brunswick.

Les frères Noah et Connor Barthe ont été asphyxiés par un python qui s'était échappé de sa cage, en août 2013, pendant qu'ils dormaient dans l'appartement situé au-dessus de l'animalerie Reptile Océan à Campbellton. M. Savoie était propriétaire du python, de l'animalerie et de l'appartement.

John O'Brien, ami de Mandy Trecartin, mère des deux garçons, a été appelé à la barre des témoins. Il a affirmé qu'il avait déjà remarqué avant le drame le couvercle de la bouche d'aération de la cage du python qui gisait sur le sol. Répondant à une question de la Couronne, il a dit qu'il l'avait aperçu ainsi « peut-être 20 fois ».

Lors de son contre-interrogatoire, l'avocat de la défense lui a demandé pourquoi il avait dit lors de l'enquête préliminaire qu'il avait vu le couvercle une fois. John O'Brien a répondu qu'il l'avait vu au moins une fois.

John O'Brien a précisé qu'il avait remarqué le couvercle sur le sol, mais qu'il n'avait pas levé les yeux pour vérifier s'il manquait au plafond.

Selon lui, l'employée Ocean Eagles, qui a témoigné la veille, ne travaillait pas chez Reptile Océan quand il a vu le couvercle sur le sol.

Le policier Maurice Richard, qui a témoigné mardi, a expliqué qu'il s'était rendu dans l'animalerie le jour de la découverte des deux corps et qu'il avait vu le python qui se dressait dans sa cage et arrivait à atteindre la conduite d'aération.

La journaliste Julie-Anne Lapointe rapporte ci-dessous les faits saillants du procès de Jean-Claude Savoie :

La cour a aussi entendu jeudi le témoignage du vétérinaire James Goltz, l'expert qui a examiné le python après les faits. À ce moment, le serpent était mort. 

M. Goltz a expliqué qu'il n'avait rien constaté de très anormal au sujet du python. Dans l'abdomen du serpent, il a trouvé une petite quantité de sang, mais aucune carcasse d'animal. Selon lui, c'est un signe que le python n'avait pas mangé depuis au moins 24 heures.

Le vétérinaire a précisé que le python mesurait environ 3,5 m. Sa circonférence était de 30 cm et son diamètre de 10 cm. 

Le procès se déroule au palais de justice de Campbellton depuis lundi. Il devrait durer deux semaines.

La peine maximale pour négligence criminelle ayant causé la mort est l'emprisonnement à vie.

Avec les informations de Julie-Anne Lapointe

Plus d'articles