Retour

Enquête conjointe fédéral-provincial sur AggregateIQ et Facebook

Les commissariats à la protection de la vie privée de la Colombie-Britannique et du Canada ont lancé des enquêtes conjointes sur AggregateIQ et Facebook.

Un texte d’Eva Uguen-Csenge

Ils cherchent à déterminer si ces organismes ont respecté deux lois canadiennes liées à la protection des informations personnelles. Le commissariat du Canada avait déjà lancé sa propre enquête le mois dernier.

Selon un communiqué publié jeudi par le commissariat du Canada, les enquêtes seront menées conjointement parce qu’elles relèvent de la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques (LPRPDE) du Canada et de la Loi sur la protection des données privées (PIPA) de la Colombie-Britannique.

AggregateIQ est accusée d'avoir permis de dépasser les limites de dépenses lors de la campagne pro-Brexit. Une enquête liée à ces allégations est en cours au commissariat à l’information du Royaume-Uni.

La firme fait également l’objet d’une enquête de la part du commissaire à la vie privée de la province depuis l’année dernière. La semaine dernière, le Parti vert de la Colombie-Britannique a révélé avoir utilisé les services d’AggregateIQ en 2016 et avoir communiqué avec le commissaire de la province au sujet du partenariat.

Le lanceur d'alerte canadien Christopher Wylie a aussi allégué que la firme avait utilisé les algorithmes conçus par Cambridge Analytica. Cette entreprise aurait récolté les données personnelles de plus de 50 millions d'utilisateurs Facebook afin d'aider la campagne présidentielle de Donald Trump.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine